La MotoGP de chez Marc VDS a roulé à Estoril…



Le team Marc VDS Racing a achevé aujourd’hui, au Portugal, sur le circuit d’Estoril, une séance de tests de deux journées très concluante. Tandis que Scott Redding et Mika Kallio ont travaillé pour améliorer la mise au point du châssis Suter MMXI de leur Moto2, Damian Cudlin et Carmelo Morales ont poursuivi le développement de la MotoGP Suter MVDS équipé d’un moteur BMW.

Redding a essayé de nouveaux pneus Dunlop tout en réalisant plusieurs petites améliorations au niveau des réglages de sa Moto2 Marc VDS. Le pilote britannique de 18 ans s’est dit heureux des progrès réalisés durant ces deux journées, et ce malgré une chute sans gravité en fin d’après-midiComme son coéquipier, Kallio était lui aussi satisfait des progrès réalisés durant ce test. Victime de deux chutes dans le même virage durant le week-end du Grand Prix du Portugal, le pilote Marc VDS a repris confiance en travaillant sur la géométrie et la suspension avant de sa Suter MMXI et en réalisant des modifications qui lui ont permis de rentrer plus facilement dans les virages.

Depuis son premier shakedown à Jerez, il y a environ six mois, la MotoGP Suter MVDS a subi des changements importants. La moto qui a pris la piste mardi à Estoril disposait d’une version plus puissante du moteur de BMW S1000 RR, d’un nouveau package électronique, de freins en carbone et des dernières spécifications des pneus Bridgestone de MotoGP.

Les pilotes d’essais Damian Cudlin et Carmelo Morales se sont vite adaptés à cette nouvelle évolution. Ils ont commencé par travailler avec l’équipe technique pour définir une base de réglages avec de se concentrer sur la mise au point de la nouvelle électronique.

Ces deux journées de tests très positives à Estoril ont permis aux ingénieurs de Marc VDS et de Suter Racing d’enregistrer les commentaires des pilotes et de précieux enregistrements de données avec lesquels il vont désormais poursuivre le développement de la MotoGP Suter MVDS d’ici de prochains tests.

Scott Redding : « Je pense que nous avons plus avancé durant ces deux journées de tests que lors de notre programme d’essais hivernaux. Nous n’avons rien essayé de radical sur la moto, mais effectué de petites modifications afin de peaufiner la mise au point. Nous avons essayé des choses qui n’ont pas fonctionné, comme nous nous y attendions, mais c’est aussi à cela que servent ces tests. Dans l’ensemble, les changements que nous avons apportés nous ont fait avancer, et je suis content de ça. J’attends maintenant le Mans où je suis confiant, si j’évite les collisions, de pouvoir effacer ma désillusion du Portugal. »

Mika Kallio : « Ces deux journées de tests à Estoril étaient pour moi importantes. Je devais essayer d’obtenir un meilleur feeling afin d’augmenter la confiance sans laquelle on ne peut pas attaquer. J’étais tombé à deux reprises au même durant le week-end, la seconde fois durant la course, aussi avons-nous décidé, pour ces essais, de modifier en profondeur la géométrie de la moto et les réglages de ma suspension avant. Le progrès est net, la moto s’est avéré plus facile à faire tourner et je me suis senti plus à l’aise pour forcer sur l’avant. Nous allons continuer avec cette base de réglages au Mans, où je l’espère je pourrai enfin démontrer mon vrai potentiel et tourner la page sur ce difficile début de saison. »

Damian Cudlin : « Il m’a fallu un peu de temps pour m’adapter aux changements apportés sur la moto, et notamment les pneus Bridgestone, les freins en carbone et la nouvelle électronique. Mais je pense que nous avons trouvé le bon chemin au cours de ces essais à Estoril. La moto a bien progressé depuis Jerez et la fin de l’année dernière, mais il reste encore beaucoup à faire. Faire fonctionner l’électronique est quelque chose de délicat et de crucial pour que cette moto soit compétitive. C’est ce sur quoi nous nous sommes concentrés durant la seconde journée. On a vu des progrès, on a collecté beaucoup de données, mais il faudra passer plus de temps sur la piste pour tout mettre en place. Globalement, ce test a été positif, et nous quittons Estoril avec une idée claire de la direction que nous devons prendre pour développer cette moto. »

Marc VDS Racing Team Press Office

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *