Lowes, doublé Supersport/Moto2 en ligne de mire ?



Et si Sam Lowes devenait le premier pilote à réaliser le doublé Supersport/Moto2 ? Sacré en SSP (2013), le britannique entame sa 3ème saison complète dans la catégorie intermédiaire au MotoGP. À 25 ans, il figure aujourd’hui comme l’un des plus sérieux candidats à la succession de Johann Zarco.

Fort de son expérience en 600cc, Lowes s’est immédiatement montré à l’aise lors son arrivée en 2014, terminant son premier Grand Prix à une honorable 6ème place. Une année de rookie ponctuée par de nombreuses chutes (6 abandons) mais également des résultats encourageants (8 fois dans le top-10) malheureusement masqués par les performances d’Esteve Rabat, Maverick Vinales et autres Dominique Aegerter.

En 2015, l’anglais a confirmé sa montée en puissance en décrochant ses premières pôles (3), ses premiers podiums (5) et même son premier triomphe (1). Meilleur pilote Speed Up, il conclut l’année à la 4ème place du classement général devant des hommes tels que Thomas Luthi ou Jonas Folger, manquant cependant de régularité pour rivaliser sur le long terme avec Tito Rabat ou Alex Rins.

Recruté par la structure Gresini, il a réalisé des essais extrêmement prometteurs cet hiver (2ème à Jerez puis 1er à Losail). Au Qatar, il se fait souffler la pôle position pour 72 millièmes avant de faire partie des victimes de la pluie de pénalités pour départs anticipés. En dépit de cela, Lowes parvient à arracher la 9ème position avec en prime le meilleur tour en course. Deux semaines plus tard, il claque la pôle mais se fait battre en fin de GP par un Zarco taille patron.

Devancé de 1.347 en Argentine, il l’est également pour 2.091 à Austin face à un Alex Rins impossible à doubler. Le week-end américain, dont il avait été le grand vainqueur en 2015, lui a néanmoins permis d’enregistrer une 3ème première ligne d’affilée, un second podium consécutif, un nouveau fastest lap… et la prise des commandes du classement général !

Pour la première fois de sa carrière, Sam Lowes est en tête du Mondial Moto2 un peu plus de 2 ans après avoir quitté la catégorie Supersport. Arrive maintenant Jerez, une piste où il n’a jamais performé avec Speed Up (abandon en 2014 & 20ème en 2015) mais qui l’a déjà vu monter sur la plus haute marche du podium : c’était en octobre 2013, à l’occasion de la toute dernière course SSP de sa vie.

Au guidon de sa nouvelle Kalex, le britannique était attendu comme l’un des hommes forts du début de saison et il n’a pas déçu. La première tournée outre-mer terminée en tête au tableau provisoire, il lui faut maintenant confirmer son statut de favori en Europe. Premiers éléments de réponse dans quelques jours.

Stay tuned !
Rejoignez-nous sur Facebook
Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *