Stefan Bradl (très) intéressé par le Superbike



Le marché des transferts s’active alors que les derniers contrats se négocient (déjà) pour la saison 2017. À quelques jours de son GP national, Stefan Bradl est de plus en plus précis quant à son avenir. L’allemand a clairement affirmé à nos confrères de Speedweek son intérêt grandissant pour le World Superbike.

La 5ème saison MotoGP de Stefan Bradl sera-t-elle la dernière ? Arrivé en catégorie reine en 2012, il lutte aujourd’hui pour une place dans les 10 premiers après une tournée 2015 terminée en 18ème position. Le temps des bagarres dans le top-5 (et de sa pole + podium à Laguna Seca 2013 avec LCR) est révolu et, si l’allemand obtient des résultats honorables au guidon d’une Aprilia, il n’en est guère satisfait.

Désireux de rouler aux avant-postes, le fils d’Helmut aurait plusieurs options pour la saison 2017. Trois se dégagent nettement : rester en MotoGP, partir en Superbike ou redescendre en Moto2. S’il choisit la première solution, ce ne sera plus avec Aprilia puisque les 2 motos sont réservées à Sam Lowes et Aleix Espargaro. Cela pourrait donc se faire avec Ducati, qui a par exemple de disponible la Desmosedici de l’équipe Avintia.

 

Aux dernières nouvelles, la deuxième piste serait la plus probable. « Mon intérêt pour le monde du Superbike est grand car certaines options ont émergé, a-t-il déclaré. En MotoGP les bonnes équipes sont devenues plus rares, alors qu’en Superbike j’intéresse beaucoup de teams et nous avons eu de nombreux contacts. Je serais ravi de rouler en SBK avec une équipe de pointe. Il y aurait la perspective de se retrouver sur le podium, ce qui est fondamental pour moi. »

Il a également été évoqué un retour en Moto2 avec Gresini, classe dont il a été le Champion du Monde 2011. Cependant… « Je ne veux pas dire que le Moto2 est facile, mais c’est une catégorie complètement différente avec des moteurs 600cc. Le Mondial Superbike n’est pas si éloigné du MotoGP, surtout si l’on compare les temps au tour. Ceux qui s’occupent du SBK sont surpris qu’un pilote MotoGP de 26 ans soit prêt à y venir. Dans le passé la plupart étaient plus mûrs, je pense par exemple à Carlos Checa, Marco Melandri, Max Biaggi ou Nicky Hayden ». Une annonce pourrait être faite prochainement en marge de l’épreuve du Sachsenring.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *