Gardner, pari gagnant pour Tasca Racing ?



Vierge de points en début de saison, l’équipe Tasca Racing Scuderia a écarté Alessandro Tonucci afin de recruter Remy Gardner. Et cela semble porter ses fruits puisque l’australien s’en est immédiatement mieux sorti que l’italien.


Auteur d’une année 2015 catastrophique en Moto3 avec Mahindra (zéro point), Tonucci a néanmoins eu — et saisi — l’opportunité de grimper en Moto2 avec le Tasca Racing Scuderia. Le miracle n’a pas eu lieu et l’homme de Fano, dernier & avant-dernier de 5 des 6 premières épreuves, n’a jamais été en mesure de se battre dans le peloton. Sa saison s’est arrêtée à l’issue de l’épreuve du Mugello, où il s’est classé 25ème à 22 secondes du premier point.

Sa Kalex est revenue à Remy Gardner, qui disputait alors le Championnat d’Espagne. Lui aussi en difficulté l’an dernier en Moto3 avec la machine du CIP (6 points marqués), il s’est instinctivement montré plus véloce en 600cc. Du haut de ses 18 ans, l’australien a marqué le premier point de sa carrière Moto2 dès sa première course en Catalogne. Une semaine plus tard, il remportait la manche du CEV disputée sur la même piste.

Vingtième à Assen, le fils de Wayne s’est à nouveau illustré au Sachsenring en allant chercher la 12ème place. Certes, 11 pilotes ont abandonné… mais il est justement tout à son honneur, en tant que rookie, d’être parvenu à rester sur ses roues dans de telles conditions. Au général, il pointe 25ème et est déjà passé devant Robin Mulhauser, Ratthapark Wilairot ou encore Xavi Vierge qui roulent pourtant depuis l’ouverture au Qatar. 

Il est encore trop tôt pour savoir si le pari Gardner sera payant pour Tasca Racing, mais en 3 Grands Prix Moto2 il a déjà marqué presque autant de points qu’en 21 tentatives dans la catégorie inférieure. Le natif de Sydney à la longue chevelure a encore tout l’avenir devant lui. Son arrivée précoce à un tel niveau international est un essai, à lui de transformer la pénalité.

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *