Autriche : des tests utiles pour un Bibendum trop tendre !



Lorsqu’un nouveau circuit débarque au calendrier, si les pilotes manquent de repères, ils ne sont pas les seuls !

En effet, le manufacturier aussi manquent de données, qui plus est lorsque le circuit vient de recevoir une nouvelle surface et c’est pourquoi un test comme celui de mardi et mercredi à Spielberg était d’une importance capitale pour Michelin.

Bien que privé, ce test diligenté à l’initiative de Ducati, a permis à Michelin de comprendre que le niveau de grip était tel que les gommes prévues pour le rendez-vous du mois d’août étaient trop tendres.

C’est en tout cas ce que le patron de Michelin, Piero Taramsasso, a confié à Bikesportnews.       

« Nous avons découvert que la piste avait beaucoup de grip et qu’elle avait tendance à chauffer beaucoup. L’asphalte est nouveau et étant noire il chauffe énormément. Nous avons atteint la température de 50 degrés, ce qui est beaucoup plus que ce à quoi nous nous attendions. Les pneus arrière ont souffert et pour la course, nous devrons apporter des solutions plus résistantes.

Lorsque vous faites face à une nouvelle piste, vous commencez habituellement avec l’option la plus tendre puis, étape par étape, vous passez à la médium et aux solutions plus dures. Il est vrai que le premier jour, les pneus n’ont pas tenu plus de 10 tours, mais déjà le deuxième jour, la situation s’est grandement améliorée grâce à de meilleures conditions de piste avec plus de gomme sur le circuit, le set-up des motos et l’utilisation de solutions plus dures. Comme l’a dit Andrea Dovizioso, ça ne sera pas une tâche facile, mais le test était important pour comprendre quel type de pneus nous devrons apporter en Août ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *