Brad Binder voudrait « être comme Zarco » quand il passera en Moto2



À la mi-saison, Brad Binder est plus que jamais leader du Championnat du Monde Moto3. Si la trêve lui permet de se reposer et s’entraîner, l’homme de Potchefstroom a également pris de son temps pour répondre aux questions de son sponsor Red Bull. Un entretien intéressant dont nous vous rapportons les meilleurs passages. 

Et commençons par une petite pointe de chauvinisme : questionné à propos du français Johann Zarco, dont il devrait bientôt prendre la place chez Ajo Motorsport, le sud-africain n’y va pas par 4 chemins. « Zarco fait partie de ces pilotes que je vois comme des exemples. Tout semble évident pour lui, il a tout sous contrôle. Je voudrais être comme lui le jour où je passerais en Moto2 ». Si le natif de Cannes s’était déjà attiré les faveurs des cadors du MotoGP, l’on sait maintenant qu’il reçoit également l’admiration des nouveaux espoirs de la vitesse.

Dans le coup dès le premier GP au Qatar, Binder ne cache pas que là était son unique but cette saison : « Mon objectif initial était de me battre pour le titre. À ce jour tout va très bien et nous n’avons eu aucun problème. Nous avons réussi à gagner plusieurs fois, avec une seule erreur commise à Assen. Je suis évidemment heureux de ce qui a été accompli, mais il faut maintenir notre concentration. »

 

« Chaque point compte » 

Auteur d’une série de 7 podiums consécutifs, il a su être régulier et penser au championnat lorsqu’il le fallait : « Si je vois que je peux gagner la course je tente, mais si je ne peux pas alors je pense au podium. La saison est très longue et chaque point compte ». Et si elle est effectivement longue, lui ne compte pas attendre Valencia pour monter sur le trône : « J’espère pouvoir gagner le titre sans avoir à attendre la dernière course. En ce moment je me concentre pour me donner 100% à chaque course afin de devenir champion du monde. Si je n’y arrive pas, l’important sera d’avoir fait de mon mieux. »

Neuf des 18 Grands Prix sont passés et le pilote KTM semble parfaitement maîtriser son sujet. Le meilleur est pourtant (peut-être) encore à venir : « Mes circuits préférés sont ceux de la seconde moitié de l’année. Peut-être que la seule piste que je n’aime pas tellement est Silverstone, mais il y en a d’autres où je me sens fort. L’Australie, le Malaisie et le Japon sont probablement les trois où je suis le plus à l’aise. Misano est spectaculaire, Aragon est incroyable et nous allons voir où je vais me situer en Autriche. »

Avec 47 points d’avance sur Jorge Navarro et 66 par rapport à Romano Fenati, BB41 est plus que jamais en route pour devenir le premier Champion du Monde africain de la décennie. Mais au fait Brad, quel est ton secret ? « Le plus important est de connaître vos forces et vos faiblesses. La clé est de donner le maximum quand vous vous sentez forts, en particulier dans les derniers tours. Bien sûr l’expérience compte, plus vous en avez et ieux c’est. Je roule en Moto3 depuis longtemps et cela m’a certainement aidé. »

 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

 

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *