#AustrianGP, Moto3, Race : Mir gagne…Binder aussi !



Avec le retrait forcé de la compétition de Romano Fenati, exclut hier soir par son équipe pour comportement contraire à l’esprit d’équipe, Brad Binder ne conservait qu’un seul adversaire pour le titre, Jorge Navarro. Malheureusement pour lui, l’espagnol revient de blessure et n’est certainement pas encore à 100%. 

Avant que les pilotes ne s’élancent, on pouvait lister un super favori, Brad Binder et des outsiders sérieux comme Bastianini, Quartararo ou même le jeune Mir qui hier, créait la sensation en empochant la pole position. 

Ce n’est donc pas étonnant si dès le départ, Binder, auteur du holeshot, Bastianini et Joan Mir prenaient la tête des opérations.  

Et il ne fallait pas attendre longtemps pour que ce petit groupe de trois prenne ses aises. Derrière mais déjà décrochés on retrouvait des pilotes comme Bagnaia, relayé par Quartararo en tête de ce second groupe, Navarro, Bulega, Loi… 

La situation se maintenait pendant deux boucles mais les trois hommes de tête n’arrivaient pas à s’entendre et les bagarres incessantes permettaient à un Quartararo déchaîné de faire le lien entre les deux groupes alors qu’il restait 19 boucles.  

On assistait alors à un regroupement qu’on peut difficilement qualifier de général puisque les pilotes restaient l’un derrière l’autre sans que les Bagnaia, Navarro, Di Giannantonio, Martin…ne puissent monter à la barre.  

C’est donc assez logiquement que les quatre hommes forts, Binder, Mir, Bastianini et Quartararo accompagnés de Philipp Oettl creusaient de nouveau le trou à dix tours du but mais cette fois, de manière décisive. 

Bien parti pour la victoire, Binder frôlait tout de même la correctionnelle à six tours de l’arrivée lorsqu’il évitait de peu l’accrochage avec Oettl.  

Le leader du Championnat du monde était légèrement décramponné et il lui fallait trois tours pour se remettre en bonne position au sen du groupe des leaders.  

Pendant ce temps, Navarro, conscient de la catastrophe que pouvait être une victoire de Binder qui compte déjà 58 points d’avance au Championnat, s’employait à tenter de rejoindre le groupe de tête. C’était toutefois peine perdue puisqu’à 4 tours de la fin, il prenait le risque de trop et chutait.  

L’Espagnol a probablement commis l’erreur de trop, celle qui devrait désormais permettre à Binder de gérer la fin de la saison sur un tapis de velours.  

Comme on pouvait s’y attendre, les 5 hommes se disputaient la victoire dans le dernier tour et c’est le surprenant Joan Mir qui mettait tout le monde d’accord en s’offrant un avantage décisif à deux virages de l’arrivée.  

Il devance Brad Binder qui effectue ainsi une opération clé au championnat en reléguant Navarro à 78 points.  

Enea Bastianini prend la troisième place devant Quartararo et Philipp Oettl.  

On regrettera tout de même que Fabio n’ait pas pu se hisser sur le podium mais en revanche, on se réjouira de sa course car aujourd’hui, Fabio Quartararo a démontré une grande force en menant le groupe mais aussi en étant capable de ramener le second groupe en début de course. Fabio est désormais sur la bonne voie, nous en sommes persuadés. 

Livio Loi était sixième avant la dernière boucle mais malheureusement il s’est laissé piéger et coupe la ligne à la dixième place. 

Maria Herrera arrache la quatorzième position, Jules Danilo la seizième.  

Le sentiment aujourd’hui, est que le Championnat est désormais plié car Brad Binder ne tremble pas ! Qu’il soit décramponné, en tête du groupe ou en séance, le Sud Africain à ce petit plus qu’on appelle la lucidité…c’est peut-être aussi ce qu’on appelle l’expérience !  

Stay tuned! 

Rejoignez-nous sur Facebook 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre Premium

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store