#CzeschGP, Moto2, FP2 : un podium en 59 millièmes!



La première session de ce dixième rendez-vous de la saison nous avait gratifié de quelques surprises avec la première position d’Alex Marquez mais aussi et surtout l’absence des trois hommes forts de la catégorie du top6.  

Cette seconde session était donc la bonne occasion pour Zarco, Lowes mais surtout Rins, dix-septième ce matin, de se racheter. 

Le message était capté cinq sur cinq par Johann Zarco qui filait à l’assaut du chrono dès les premières minutes. Pourtant, c’est dans la dernière que le Champion du monde a réussi à faire la différence sur ses adversaires puisque c’est Baldassarri, son compagnon d’arme au Mugello, qui menait la danse pendant près de 25 minutes accompagné par Nakagami qui, lui aussi, s’offrait un peu de lumière. 

Zarco, quant à lui, perdait systématiquement du terrain dans le troisième secteur ce qui l’empêchait de faire mieux que la troisième place jusqu’à son dernier tour.  

Avec Lüthi qui se servait de lui comme un lièvre, la lutte était serrée mais c’est finalement le Champion du monde qui émergeait sur la fin en prenant le leadership pour 2 millièmes (sur un tour de 2.02.277 c’est hallucinant) sur le suisse et pour 59 millièmes sur Baldassarri qui était ainsi repoussé sur la troisième marche du podium. 

En revanche, pour les adversaires de Zarco, les choses se passaient moins bien car si Lowes ne devait sa septième position qu’au fait d’avoir été gêné lors de sa dernière boucle par Pons, pour Rins, en revanche, il ne devait d’être englué sur le tarmac tchèque qu’à lui-même ! 

Il termine à une inquiétante dix-septième position, à 1.290 de Zarco. Le voilà désormais dans l’obligation de trouver des solutions car une arrivée hors des points combinée à une victoire de Zarco finirait certainement de tuer des espoirs de titre déjà compromis. 

Heureusement pour lui, il lui reste une journée entière pour trouver des solutions sur un circuit où la saison dernière, il avait terminé troisième.  

Nakagami, Kent et Oliveira clôturent le Top6. Alex Marquez, premier ce matin, ne confirme pas son leadership mais prend tout de même une belle huitième place à 485 millièmes du pilote Ajo. Xavier Siméon, de son côté, a chuté et termine vingt et unième.  

Et comme une mauvais nouvelle ne vient jamais seule, on apprenait en direct sur eurosport Pays-Bas, qu sa structure, le QMMF, ne continuerait pas la saison prochaine. Le Belge, qui avait un contrat de deux ans avec eux, se retrouve donc provisoirement sans guidon la saison prochaine.

Stay tuned! 

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *