#SanMarinoGP : Rossi et Lorenzo s'accrochent en conférence de presse



La conférence de presse planifiée après le Grand Prix de Saint-Marin n’a pas été aussi calme que l’on aurait pu le penser. En cause : un accrochage verbal entre Valentino Rossi et Jorge Lorenzo, coéquipiers dans l’équipe officielle Yamaha.

Sur la piste, l’affrontement entre les frères ennemis n’a duré que quelques secondes ; en conférence d’après-course, la lutte fut bien différente. Rappel des faits : après avoir réalisé le holeshot à Misano, Jorge Lorenzo tente de prendre la poudre d’escampette mais Valentino Rossi reste à son contact. Dès le 2ème tour, le Docteur double son rival espagnol grâce à un intérieur musclé. L’homme au n°46 étant plus rapide, les deux adversaires ne se reverront plus.

Ce dépassement, Por Fuera le juge non-acceptable. Interrogé sur la manoeuvre, il déclare : « Si vous posez cette question c’est peut-être parce que c’était agressif, sinon vous ne me le demanderiez pas. Mon opinion est que ce dépassement était trop agressif. Il n’avait pas besoin de le faire de cette manière, mais c’est son style de pilotage. D’autres pilotes doublent plus proprement ». Face à ces accusations, Rossi sourit. La suite de la conversation, nous vous en reportons les passages pertinents ci-dessous :

J. Lorenzo : C’est la vérité. Tu ne le vois pas ?
V. Rossi : Non, non. Essaie de regarder à nouveau la vidéo du dépassement.
J. Lorenzo : Si je ne relève pas la moto, nous chutons. Je chute, peut-être que toi non mais moi c’est sûr.
V. Rossi : Ce n’est pas vrai. Je ne vois pas ce que je peux dire, Marquez a doublé dix fois comme ça à Silverstone. Ce que tu racontes n’est pas vrai.
J. Lorenzo : C’est mon avis.
V. Rossi : Toi aussi tu doubles en étant agressif, même avec moi.
J. Lorenzo : Quand ? C’est mon avis, la direction de course en aura un autre. Selon moi, si je ne relève pas la moto je tombe. De toute manière il n’avait pas besoin de faire ce dépassement, il était meilleur que moi aujourd’hui et il aurait pu me passer plus tôt ou plus tard, mais sans être aussi agressif. Il aura une autre opinion.
V. Rossi : Je ne suis pas d’accord.

Plus tard dans la course, Dani Pedrosa se montrera incisif à la manière de Rossi sur Lorenzo. « C’est la course, c’est ça de se battre pour la victoire » expliquera Valentino au sujet de Dani, qu’il n’a bien sûr pas accusé de quoi que ce soit. Doubler à Misano est difficile, mais je voulais essayer dès le début. Il fallait que je change quelque chose parce qu’au Mugello, j’étais derrière Lorenzo et cela m’a rendu malchanceux avec la casse moteur. Alors cette fois je voulais rester devant. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre Premium

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store