Les 19h30 de PHP : Lorenzo, meilleur allié de Marquez



La franche accolade entre Marc Marquez et Jorge Lorenzo au pied du podium du Grand Prix d’Aragon dimanche dernier n’a pu du beaucoup plaire à Valentino Rossi. Pour le champion italien, les choses sont claires, il ne pourra pas compter sur un coup de mains de son coéquipier espagnol pour espérer jouer le titre mondial face à Marquez.

Conscient d’avoir déjà perdu sa couronne mondiale, Lorenzo semble avoir choisi son camp et Rossi ne devra pas s’attendre à un quelconque jeu d’équipe. La course MotoGP d’Aragon en fut la parfaite illustration avec un Jorge Lorenzo venant s’intercaler entre Marquez et Rossi obligeant l’Italien à concéder des points importants au Championnat.

Comme il n’y aura sans doute aucune consigne d’équipe de la part du staff Yamaha, Rossi va devoir se battre à un contre deux jusqu’à la fin de la saison. Le nonuple champion du monde paie là ses relations houleuses qu’il entretient avec les deux pilotes espagnols. Avec toujours le même schéma, d’abord la séduction, puis les coups de bâton.

Rappelez-vous, quand Marquez débarqua sur la planète MotoGP, il fut immédiatement adoubé par Valentino qui le désigna comme son futur successeur, « Je me reconnais en lui au même âge », clamait-il à l’époque.

La lune de miel entre les deux hommes ne tint pas deux saisons, le temps pour le prodige espagnol de damer le pion à Rossi et de devenir la nouvelle coqueluche du paddock. Tout à coup, Marquez n’était plus fréquentable aux yeux du champion italien qui l’accabla de tous les maux, dangereux en piste, arrogant en coulisses.

Quelques saisons auparavant, Jorge Lorenzo avait vécu le même scénario et subi le même sort. Tant qu’il fut l’élève aplliqué de Rossi, les relations furent au beau fixe entre les deux équipiers. Mais dès l’instant où l’élève dépassa le maître, cette belle entente de façade vola en éclats, illustrée par ce fameux mur – de la honte!!- que Rossi fit ériger entre les deux garages.

L’an prochain, Valentino Rossi aura un nouvel équipier, Maverick Viñales, annoncé lui aussi comme un futur ténor de la catégorie MotoGP. Et il y a fort à parier que le même scénario se répétera.

On peut même déjà pronostiquer que, pour peu que Viñales ne prenne rapidement la mesure de la Yamaha, le premier clash entre Valentino Rossi et lui pourrait avoir lieu dès le premier Grand Prix européen à Jerez…en terre espagnole!

Nous n’y sommes pas encore car d’ici là, il y a un troisième titre mondial MotoGP à conquérir pour Marc Marquez qui pourrait être couronné dès le Grand Prix d’Australie le 23 octobre prochain à Philipp Island.

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *