Andrea Iannone : « avec Ducati nous nous sommes tendus la main »



Avec la signature rapide de Jorge Lorenzo en faveur des rouges de Ducati, Andrea Iannone et Andrea Dovizioso savaient qu’un des deux serait de trop au sein de la scuderia italienne.

Iannone, plus fougueux, avait déjà quelques bourdes à son compteur (Qatar, Argentine, Catalogne) mais intrinsèquement, il était également le pilote le plus rapide de l’écurie.

Pourtant Dovizioso, dont les capacités de metteur au point ne sont plus à démontrer, avait également des arguments intéressants à faire valoir comme par exemple un appétit salarial moins imposant et un caractère peut-être plus malléable.

D’ailleurs, si on lit entre les lignes de l’interview de Iannone accordée à la Gazztta, on peut supposer que l’italien n’avait probablement pas envie d’endosser le rôle de second pilote.    

« J’ai fait tout mon possible pour ne pas en arriver là. Des deux côtés, nous avons tendu la main mais nous n’avons pas réussi à nous toucher. Nous en étions très loin.

Et on en parle pas que de l’aspect économique, la discussion a été beaucoup plus large. J’ai de merveilleux souvenirs de mes quatre ans passés chez Ducati: les deux chez Pramac et les deux en tant que pilote officiel, malgr le fait que les saisons ont été assez difficiles. Je ne suis pas une personne facile avec qui traiter pendant les week-ends de course, donc je remercie Gigi Dall’Igna puis Paolo Ciabatti, Davide Tardozzi, Julian Thomas et bien sûr Claudio Domenicali ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *