Les « battus de l'hiver » ! N°2, Marquez : Marc 0 – Maverick 1…balle au centre



Qualifier Marc Marquez de « battu de l’hiver » est une entreprise délicate et qui ne peut que nous exposer aux critiques, justifiées ou pas d’ailleurs.

D’abord, nous signalons que nous avons volontairement placé le « battu de l’hiver » entre guillemets car il est bien entendu évident que sa dixième place d’hier à Doha et même sa onzième au classement combiné des trois jours, n’est pas révélatrice du potentiel du binôme RCV / Marquez.

Ensuite, nous n’oublions pas que le Champion du monde en titre s’est classé second à Philip Island , troisième à Sepang et encore une fois second à Valence, ce qui, au final, démontre toute la compétitivité de l’espagnol.

Pourtant, nous l’avons placé dans les « battus de l’hiver » parce que, quoi qu’on en dise, il a perdu son duel, le match dans le match comme on dirait dans le milieu du ballon rond, contre Maverick Viñales.

Depuis qu’il a débarqué en championnat du monde et même si c’est en faisant moins de bruit, le pilote Yamaha porte l’étiquette de celui qui pourra battre Marquez.

D’abord estampillé Honda avant le Sepang gate de 2013 où il avait claqué la porte de chez Avintia, Viñales a toujours été encensé et on se rappellera les paroles de Loris Baz lorsqu’à la présentation de son équipe, la semaine dernière, il déclarait : « « Je me suis toujours dit que Vinales était le seul capable de se battre avec Marquez en ce moment. Quand ils étaient plus jeunes, il l’a battu, mais par rapport à Marc il a toujours eu moins de soutien et moins de chance dans sa carrière. Mais maintenant, il est au bon endroit ».

Cet hiver, il n’y avait pas qu’une première place sans importance en jeu, non, cet hiver, c’est l’honneur qui était en jeu et on en veut pour preuve les cinq chutes de Marquez à Doha. Aujourd’hui, si on doit départager les deux pilotes, on peut clairement dire que c’est Viñales qui, en se montrant le plus rapide lors des quatre tests, a remporté la première manche. 1 – 0 balle au centre !

« Je suis content du rythme que nous avons pu entretenir aujourd’hui. Évidemment, ce n’était pas la meilleure manière de terminer la pré-saison. Je suis tombé trois fois. Concernant la première chute, la moto s’est emportée au quatrième virage et j’ai freiné tard. J’ai ensuite perdu l’avant deux fois, dont une durant ma simulation de course, mais c’était de ma faute. Vous devez repousser vos limites durant les longs runs, sinon, vous ne pouvez pas savoir où vous en êtes. C’est bien mieux que ce genre de choses surviennent durant un test. Ainsi, quand nous reviendrons pour la première épreuve, nous pourrons mieux gérer la situation. Comme je l’ai dit, notre rythme est plutôt bon et seul Maverick [Viñales] est plus rapide que tout le monde. Si nous devions nous aligner pour la course demain, je pense que nous serions en mesure de nous battre pour le podium. »

Stay tuned!

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *