#QatarGP, live timing et coup de gueule…



Dans nos colonnes, nous n’avons pas pour habitude de critiquer la Dorna car, avouons-le et ce ne sont certainement pas ceux qui ont regardé la F1 à Melbourne qui me contrediront, le MotoGP est un grand spectacle.

La qualité de ses prises de vue, les reportages intéressants du site, les magazines…tout ça fait que d’un point de vue tout à fait personnel et même si c’est un prix, chaque année, je paye volontiers les 139,99 euros d’abonnement pour le ‘vidéo pass’ (99 en cas de renouvellement).

Et puis, bien entendu, si je débourse cette somme c’est aussi parce qu’en tant que professionnel, j’ai réellement besoin du « live timing » qu’il m’arrive parfois de suivre d’avantage que la vidéo puisque cette dernière ne donne jamais qu’un aperçu partiel de ce qui se passe réellement en piste.

Comment fonctionne cet abonnement ? C’est simple, vous cochez ou non une petite case la première fois que vous souscrivez et dès le dernier jour de validité de votre ‘pass’, il est automatiquement, ou non selon votre choix, renouvelé.  

Personnellement, afin de bénéficier des offres spéciales, j’ai choisi de cocher cette case et c’est donc sans me soucier de mon abonnement que je m’apprêtais, jeudi dernier, à ouvrir mon live timing.

Mais là, surprise ! Si le ‘vidéo pass’ est toujours bien actif, au moment d’ouvrir le live timing, le site m’ouvre une page qui me réclame 10€ pour accéder au live timing.

Incrédule, je retente ma chance et là, même histoire…ou je paye, ou je n’ai pas de live timing.

Je passerai sur les détails de vente qui tentent de me faire comprendre que ces 10 euros sont une super promo puisqu’en souscrivant de suite, j’économise 7,99€ et qui me garantissent que je dois m’apprêter à vivre une expérience unique !

Nous sommes jeudi, il est 15h50 et dans 10 minutes, je dois travailler et je ne peux pas me passer de ce ‘live timing’ alors je sors la VISA et je paye.

Un peu dégoûté mais résigné, j’ouvre l’application web et là, nouvelle surprise, le live timing, qui fonctionnait bizarrement pendant l’hiver, est identiquement le même que la saison dernière (les principales innovations se passent sur l’application que je n’utilise pas pour travailler), sauf qu’en 2016, il était compris dans le prix du ‘video pass’.

Là, je suis maussade et la pluie du samedi ne fait rien pour m’aider à mettre de l’eau dans mon vin. Heureusement, dimanche, les courses nous réconcilient définitivement avec ce sport fabuleux.

Toutefois, et je me ferai peut-être taper sur les doigts, je ne peux m’empêcher de penser que lorsque vous passez votre temps à prôner des valeurs aussi belles que le respect et le fair-play, vous ne pouvez pas simplement l’exiger des autres, il vous revient également de l’appliquer à vos propres décisions.

Mais cette semaine, en imposant l’achat du live timing le jour même de la reprise, la Dorna n’a fait preuve ni de respect, ni de fair-play vis-à-vis de ses ouvriers (les journalistes qui au quotidien, font la promotion de leur produit) et de ses fans les plus irréductibles (ceux qui acceptent de payer 139,99€ pour ne pas manquer une seule seconde.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook    

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *