Le permis a points n’est plus !



Le permis à points était apparu il y a quelques saisons et son fait d’arme le plus célèbre avait été la sanction infligée à Valentino Rossi lorsqu’après avoir été pénalisé de deux points lors du Sepang Gate, l’Italien avait été condamné à prendre le départ de la dernière place et, par conséquent, à perdre le titre face à Lorenzo.

Mais depuis le weekend dernier, ce système n’est plus puisque la commission Grand Prix vient de l’abolir.

Le communiqué officiel :

« La Commission Grand Prix, composée de Messieurs Carmelo Ezpeleta (Dorna), Paul Duparc (FIM), Hervé Poncharal (IRTA) et Takanao Tsubouchi (MSMA) a pris les décisions suivantes au cours d’une réunion organisée le 25 mars à Losail, en présence de Mike Trimby (IRTA – Secrétaire de séance), Vito Ippolito (FIM), Steve Aeschlimann (FIM) et Corrado Cecchinelli (Directeur Technologies) :

Règlement technique – avec effet immédiat

Matériaux et Construction des machines Moto2™ / Moto3™

L’interdiction d’utiliser du titane sera étendu à l’intégralité du châssis et donc au bras oscillant, aux suspensions, au guidon et aux axes de bras-oscillant et de roue. Pour l’axe de roue, l’usage d’un alliage léger est également interdit.

Règlement sportif – avec effet immédiat

Sécurité dans la pitlane

Il avait été décidé que le nombre de personnes présentes dans la pitlane pour un changement de moto type flag-to-flag et durant les qualifications MotoGP™ était limité à quatre pour chaque équipe ; ces personnes devant porter un casque.

Après consultation des teams, il a finalement été décidé de porter ce nombre à six.

Le nombre maximum de changements de moto reste inchangé (4).

Règlement disciplinaire – avec effet immédiat

Points de pénalité

Tenant compte du fait que les Commissaires FIM MotoGP avaient à leur disposition de nombreuses options en termes de sanction, les points de pénalité ne sont plus nécessaires. Les points de pénalité sont désormais retirés de la liste des pénalités.

Appel de la décision des Commissaires FIM MotoGP

Il a été clarifié que l’on ne pourra pas faire appel d’une décision si les Commissaires de Cour d’Appel FIM ont déjà confirmé la précédente décision (disciplinaire). Dans ce cas, la décision des Commissaires de la Cour d’Appel FIM est définitive. »

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *