Ezpeleta : « L’après Rossi ? Avec Marquez et Lorenzo, le monde continuera à tourner »



Si actuellement on tente de faire une proportion des fans de MotoGP à travers le monde, ceux de Valentino Rossi l’emporte avec une incroyable longueur d’avance.

Mais si le Dottore donne l’impression d’avoir gagné la jeunesse éternelle en semblant être en mesure de se réinventer à l’arrivée de chaque nouvelle génération, il n’est pourtant pas éternel et à 38 ans, le jour où il raccrochera définitivement son casque se rapproche toujours un peu plus.

Ce jour-là, le MotoGP connaîtra un bouleversement total mais comme l’a confié Carmelo Ezpeleta, le patron de la Dorna, à XLseana.com, le monde continuera de tourner.

 « A 6 ans, mon père m’a emmené voir la Formule 1 de Fangio, c’était spectaculaire. J’ai commencé à rouler très jeune, mon père ne voulait pas, mais j’étais suis déterminé et il a finalement cédé. A cette époque, en Espagne il n’y avait pas de circuits. Avec mon frère et quelques amis, nous avons pensé qu’on pourrait en faire un à Barcelone et nous avons commencé à recueillir des fonds

Après avoir roulé pour moi, c’est facile d’entrer dans la tête des pilotes. Lorsque la Dorna a gagné les droits tout le monde se demandait comment on allait faire. J’ai décidé d’en parler avec eux car l’entreprise comprenait la télévision, mais à la moto rien du tout. Au début, je pensais juste à avoir une bonne relation avec eux mais ensuite, ils m’ont demandé de travailler pour eux. Au début, il y avait quelques problèmes car Ecclestone voulait exploiter les frictions qui existaient entre l’IRTA et la FIM pour contrôler le championnat, mais les choses se sont passées différemment.

Nous avons mis en place un règlement qui a réduit les différences entre les meilleures équipes et tous les autres favorisant ainsi la lutte et le spectacle. Quand Doohan s’est retiré, tout le monde se demandait ce qui allait se passer, puis Rossi est arrivé et aujourd’hui, il en va de même avec Valentino. Avec Marquez et Lorenzo, qui ne sont pas aussi charismatique, le monde continuera à tourner. »

Au départ de l’italien, ce sera alors au tour du MotoGP de se réinventer et des pilotes comme Marquez, Lorenzo, Viñales mais aussi des gens venant d’autres horizons comme Zarco, Morbidelli, Binder, Oliveira et bien d’autres déjà présents ou à venir l’y aideront.

Certes, les choses ne seront pas si simples car bien que Doohan ait été un grand pilote, il n’avait pas le soutien que le public accorde aujourd’hui à Rossi mais qu’importe, le talent est bien présent et le futur, on l’espère, rayonnant.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook   

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *