2021 : Les huis clos ne feront pas annuler les GP



Les promoteurs des 19 Grands Prix au programme du calendrier (provisoire) MotoGP 2021 se sont engagés à organiser leur épreuve, même si le public est interdit d’accès.

Chaque jour qui passe nous rapproche un peu plus du lancement de la saison 2021 de vitesse moto. Mais les incertitudes liées à la crise sanitaire laissent planer quelques questions concernant les modalités d’organisation de cette nouvelle campagne. Présence du public, déplacements des techniciens non-européens, possibilité de se rendre dans des pays non-européens : les réponses ne seront connues qu’avec l’évolution de l’épidémie, et il est encore trop tôt pour le dire.

Une chose est cependant certaine, assure le patron de la Dorna, Carmelo Ezpeleta : le fait que des spectateurs puissent se rendre à un Grand Prix ou pas ne modifiera pas le destin du dit Grand Prix. Les organisateurs locaux ont donné leur parole au promoteur du championnat : les épreuves auront lieu même si elles doivent se faire à huis clos, ce qui sous-entend une non-rentrée d’argent importante (tickets, restauration, contribution au tourisme local…).

« Nous étudierons avec les autorités quelles sont les possibilités pour que les fans reviennent, mais le plus important est de respecter le calendrier. Dans le pire des cas, nous sommes prêts à faire toutes les courses dans le même format cette année, affirme Carmelo Ezpeleta à Motorcycle News. Nous n’annulerons pas les courses s’il n’est pas possible d’avoir des spectateurs. Nous avons discuté avec les promoteurs et ils sont prêts à faire les courses dans les conditions de cette année (2020). »

À court terme, deux manches ont les voyants qui pourraient passer au rouge : les Grands Prix d’Argentine (11 avril) et des Amériques (18 avril), possiblement reportées ou annulées en raison des restrictions de déplacements dans ces deux pays. Le MotoGP devra-t-il se passer de Termas de Río Hondo et d’Austin pour la deuxième année consécutive ? « Une décision sera prise début janvier », sait-on de Carmelo Ezpeleta, qui certifie toutefois que « nous avons des alternatives pour ces courses ».

Plusieurs pistes circulent, comme celle d’organiser un double Grand Prix au Qatar – une première épreuve est prévue à Losail le 28 mars. Il avait été dit que les doubles-GP, un système utilisé en 2020 pour faire face aux nombreuses annulations liées à la crise sanitaire, ne seraient pas reconduits en 2021. Mais rien n’a été gravé dans le marbre. Il est aussi possible d’utiliser les circuits de « réserve », comme celui de Portimao (Portugal).

Calendrier MotoGP 2021 (provisoire) :
28 mars : Losail (Qatar) * course de nuit
11 avril : Termas de Río Hondo (Argentine)
18 avril : Austin (États-Unis)
2 mai : Jerez (Espagne)
16 mai : Le Mans (France)
30 mai : Mugello (Italie)
6 juin : Barcelone (Catalogne)
20 juin : Sachsenring (Allemagne)
27 juin : Assen (Pays-Bas)
11 juillet : KymiRing (Finlande) ** en attente d’homologation
À annoncer (Brno, République-Tchèque)
15 août : Spielberg (Autriche)
29 août : Silverstone (Grande-Bretagne)
12 septembre : Aragon (Espagne)
19 septembre : Misano (Saint-Marin)
3 octobre : Motegi (Japon)
10 octobre : Buriram (Thaïlande)
24 octobre : Phillip Island (Australie)
31 octobre : Sepang (Malaisie)
14 novembre : Valence (Espagne)

Circuits de réserve :
Portimao (Portugal)
Mandalika (Indonésie) ** en attente d’homologation
Igora (Russie)

Dix bonnes raisons de suivre le MotoGP en 2021

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *