2022 : Des « discussions » pour la 2e équipe Suzuki



Suzuki travaille au lancement d’une deuxième équipe en MotoGP en 2022. « Quelqu’un nous a demandé des informations, il y a un certain intérêt », révèle Davide Brivio à Gpone.

De retour en MotoGP depuis 2015, Suzuki se rapproche chaque année des sommets de la catégorie reine. Les progrès faits par la Suzuki GSX-RR, comme les résultats obtenus par les pilotes, témoignent de cette ascension. Alex Rins a gagné deux Grands Prix en 2019, tandis que Joan Mir a célébré le premier podium de sa carrière à Spielberg 1. Il aurait même pu gagner la course de Spielberg 2, une semaine plus tard, sans la sorti du drapeau rouge.

Voilà quelques années que l’idée que Suzuki dispose d’une deuxième équipe en MotoGP circule. La structure officielle (Team Suzuki Ecstar) serait ainsi épaulée par une autre, satellite, comme c’est déjà le cas pour Yamaha, Honda, Ducati et KTM. « Pour après 2021, cela reste une option que nous étudions »disait Shinichi Sahara, manager du projet Suzuki MotoGP, en septembre 2019. « Nous avions l’idée de faire ça pour 2022 et c’est toujours sur la table », confirmait Davide Brivio en mai dernier.

Quelques mois plus tard, les désirs des Suzukistes n’ont pas changé, ainsi que l’a fait savoir Davide Brivio au micro de nos confrères de Gpone. Le projet est sur la table et des discussions ont été ouvertes.

« Nous avons exprimé notre désir d’avoir une équipe satellite, même si je dois être prudent en disant ça parce que nous en parlons depuis des années, commence-t-il auprès de nos confrères italiens. Il serait naturel d’avoir une autre équipe, aussi pour avoir plus de données et d’informations, et accélérer le développement. Nous en avons parlé avec la Dorna et le moment idéal serait 2022, parce que le nouveau contrat entre eux et les teams commencera là. Nous voudrions essayer et nous discutons avec des gens dans le paddock. Quelqu’un nous a demandé des informations, il y a un certain intérêt. Cependant, avoir un team satellite ne sera pas une obligation. »

Pour avoir cette équipe satellite, Suzuki devra trouver un partenaire. Et les bonnes relations qu’entretient Valentino Rossi avec certaines personnes du constructeur japonais, dont Davide Brivio, ne passent pas inaperçues. Au point d’imaginer une équipe VR46 Suzuki en 2022, alors que le nonuple champion du monde pourrait prendre sa retraite de pilote fin 2021 ? « Nous voulons vraiment une équipe satellite, nous devons juste trouver quelqu’un qui veuille de nous, répond le team-manager en rigolant. Pour l’instant nous discutons avec des gens dans le paddock. »

« Injustement privé d’un podium » : Suzuki contre la Direction de course

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre Premium

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store