Jerez, Des chiffres et des stats : Qui de Yamaha ou de Honda prendra l’avantage ?



Pour commencer, il faut souligner la longévité du circuit de Jerez de la Frontera au calendrier du championnat du Monde MotoGP. En effet, cette année, ça sera la 27ème fois consécutive que le tracé andalou accueillera un Grand Prix.

Pourtant, Jerez n’a pas toujours accueilli le Grand Prix d’Espagne. Eh oui, en 1988, c’était le Grand Prix du Portugal qui s’y déroulait… Néanmoins, au palmarès, Jerez est le deuxième tracé le plus utilisé derrière la mythique Cathédrale d’Assen.  Du coup, 80 Grand Prix s’y sont disputés : 26 en MotoGP/500cc, 23 en 250cc, 3 en Moto2, 1 en Moto3, 24 en 125cc et enfin 3 en 80cc.

Pour finir avec Jerez, depuis l’introduction des MotoGP, Ducati a remporté une victoire, avec Loris Capirossi en 2006 alors que Yamaha et Honda ont chacun cinq victoires. Belle bagarre en perspective entre les deux constructeurs japonais ce week-end. Qui prendra l’avantage ?

Niveau pilotes, c’est Valentino Rossi qui compte le plus de victoires en Andalousie. « The Doctor » s’y est imposé dans toutes les catégories, une victoire en 125cc et 250cc et enfin six succès en catégorie reine. Cette année, lors des tests hivernaux, il avait signé le deuxième meilleur temps absolu. Cela préfigure-t-il d’un bon présage pour le pilote Yamaha ? Réponse vendredi lors des premiers essais libres.

Son coéquipier, Jorge Lorenzo, qui fêtera son 26ème anniversaire le jour des qualifications, n’est pas en reste. C’est ici même que sa carrière de pilote de Grand Prix a commencé. De plus, le jour de la course (le 05 mai), cela fera exactement onze ans que le majorquin a débuté. Des débuts retardés au samedi puisqu’il a fallu attendre une journée après son quinzième anniversaire pour qu’il soit autorisé à prendre la piste. Le majorquin est très à l’aise à Jerez, comme en témoignent ses résultats, vainqueur en 2010 après un superbe duel avec Dani Pedrosa, en 2011 dans des conditions de piste difficile, et enfin second l’an dernier après avoir bataillé toute la course avec Casey Stoner. Il arrive donc, lui aussi, à Jerez, en parfaite connaissance des lieux.

Marc Marquez, lui, est l’épouvantail de ce début de saison. Il arrive en Andalousie en tant que leader du championnat, qui l’aurait cru ! Désormais, le plus jeune vainqueur d’un Grand Prix en catégorie reine visera la victoire à Jerez. Une piste qui ne lui a pourtant pas réussi par le passé. En effet, il n’y a jamais remporté de course.

De l’autre côté du box Honda Repsol, le constat est un peu plus favorable, même s’il n’égale pas les résultats des deux pilotes Yamaha. Dani Pedrosa a remporté deux Grands Prix sur ce circuit, un en 250cc en 2005 et un en MotoGP en 2008. Il y est tout de même très régulier, puisqu’il y signait la deuxième place à cinq reprises : en 2006, 2007, 2009, 2010 et 2011. L’an dernier, il terminait à la troisième position, son pire résultat depuis son arrivée en MotoGP. Alors, les Honda prendront-t-ils l’avantage sur les Yamaha ce week-end, sur un circuit où les machines de la firme aux trois diapasons devraient être plus à l’aise ? Autre question chez Honda Repsol, Pedrosa va-t-il pour la première fois de l’année finir devant Marquez ?

Du côté des outsiders, nous pouvons citer Cal Crutchlow. Le pilote Tech3 effectuera son troisième Grand Prix à Jerez, il y avait notamment terminé quatrième l’an passé. Cette année, il risque d’être un candidat redoutable pour le podium, comme en atteste son meilleur temps lors du test hivernal.

Stefan Bradl, en revanche, n’a jamais été à l’aise sur ce circuit, son meilleur résultat n’est qu’une quatrième place en 125cc. Son père, Helmut, s’était pourtant imposé lors de la course 250cc en 1991.

Chez les rouges de Ducati, Andrea Dovizioso représente le meilleur espoir, même si le natif de Forli n’a jamais terminé sur le podium ici.

Pour finir, la lutte CRT risque, une nouvelle fois, de se jouer entre les deux pilotes Aspar. Au jeu des statistiques, c’est Randy de Puniet qui a l’avantage. Le parisien avait conclu la course 2009 en quatrième position, son meilleur résultat, alors qu’Aleix Espargaro avait terminé dixième en 2010 au guidon d’une Ducati Pramac. Espargaro était tout de même premier CRT l’an dernier après que De Puniet ait subi une casse mécanique dans les derniers tours. Ce duel pourrait être arbitré par Hector Barbera, l’espagnol a terminé sixième en 2011, ce qui reste à ce jour son meilleur résultat en catégorie reine.

Vous pouvez retrouver les articles de Valentin Roussel et bien d’autres encore, sur le groupe Facebook de Rémy Tissier (cliquez ici pour y accéder).

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *