Scott Redding s’est offert son second podium à Jerez



Scott Redding s’est offert son second podium de la saison, aujourd’hui, à Jerez, au terme d’une course pleine de maîtrise. Le pilote Marc VDS s’est classé deuxième du Grand Prix d’Espagne Moto2 derrière Esteve Rabat qui, désormais le précède d’un point au classement du championnat du monde.

Mika Kallio a pris un bon départ pour revenir de la quinzième place qu’il occupait sur la grille et se mêler à la bagarre pour la cinquième place. Le pilote finlandais de 30 ans tenait le rythme des pilotes qui le précédaient sans pour autant parvenir à trouver une solution pour doubler. Après quinze tours, Kallio tentait de un dépassement sur Aegerter au virage numéro six pour s’emparer de la huitième place quand il perdait l’avant et finissait sa course dans le bac à graviers.

Redding et Kallio vont désormais se rendre à Almeria pour participer à deux journées de tests.

Scott Redding #45 : 2e

« La course était étrange. Je suis un peu grippé en ce moment, et les conditions difficiles dans lesquelles s’est déroulé ce Grand Prix, avec notamment une forte chaleur, ont fait que j’ai un peu fatigué sur la fin. Rabat a réussi à s’échapper au départ à raison de un ou deux dixièmes au tour. J’ai tenté de le suivre durant les premiers tours, mais j’ai compris que cela était trop risqué et j’ai alors un peu ralenti pour me caler dans le rythme que je savais pouvoir tenir. Cela a bien fonctionné, les pneus glissaient mais mes chronos ne se sont pas effondrés. Rabat était juste plus rapide aujourd’hui, je dois l’accepter. Je suis content de monter à nouveau sur le podium. »

Mika Kallio #36 : chute

« On a encore effectué des changements ce matin au warm up. S’il y avait un mieux au niveau du grip à l’arrière, il en manquait toutefois encore un peu. Le plan était d’essayer de récupérer un maximum de positions durant les premiers tours, ce que j’ai réussi à faire jusqu’à me retrouver avec le deuxième groupe. Je manquais malheureusement de motricité en sortie de virage pour me retrouver en position de doubler. A chaque tour je prenais cinq mètres à l’accélération que j’essayais de récupérer sur les freins. C’est comme cela que je suis tombé alors que je ne freinais pas plus fort que lors du tour précédent. J’étais un peu plus près de Dominique et je pensais pouvoir le passer à l’intérieur. Je n’étais pas plus violent mais ma trajectoire était légèrement différente et ma vitesse supérieure. Je suis déçu car je pense que je pouvais finir dans les dix. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *