Valentino Rossi prend la défense de son équipe technique



Depuis le début de la saison, Valentino Rossi a été flamboyant au Qatar, franchement à la traine à Austin et sans saveur à Jerez.

L’Italien, qui n’a pas l’habitude de se cacher derrière de fausses excuses, reconnaissait d’ailleurs, au micro de Moto.it, que pour l’instant, il était moins rapide que Lorenzo, Pedrosa et Marquez.

« Le premier objectif c’est d’être avec les trois autres devant: maintenant, de façon réaliste, ils sont un peu plus rapides que moi. Je voudrais être plus près d’eux, me battre avec, les passer quand c’est possible, être là à toutes les séances d’essais et mieux me qualifier ».

Critiqué de part et d’autre, certaines personnes n’hésitent même plus, après seulement trois Grands Prix, à prêter l’intention à Yamaha de vouloir l’écarter, dès la saison prochaine, au profit de Pol Espargaro.  

Mais depuis son échec chez Ducati, ce n’est pas seulement le pilote qui se trouve pris dans les tourments de la critique puisque son équipe technique est également pointée du doigt.

Il faut dire qu’à l’époque, les propos légèrement optimistes de Jeremy Burgess, qui avait estimé qu’ils allaient trouver le problème de la Desmosedici en 8 secondes, n’avaient pas manqué de revenir régulièrement sur le tapis.

De retour chez Yamaha, on aurait pu croire que ces critiques en seraient restées là mais au contraire, elles ont repris depuis Austin avec peut-être encore plus d’intensité.

On se souvient qu’aux Etats Unis, en difficulté tout le week-end, Lorenzo et son équipe avaient pu trouver, à l’inverse de Rossi et son équipe, la parade leur permettant de limiter les dégâts en course.

Dès lors, le cheval de bataille de certains observateurs est de dire que l’équipe de Burgess n’arrive jamais à la bonne mise au point. C’est une affirmation que Valentino Rossi rejette en bloc.   

« Je ne suis pas d’accord. Plus que tout, nous avons des difficultés  pour aller aussi vite que les Honda, mais Lorenzo aussi a du mal : il roule quelques dixièmes fort que moi, mais son équipe est aussi à la recherche de la réponse pour battre la Honda. Mon équipe, comme moi et comme tout le monde, a ses avantages et ses inconvénients: Je suis content de la façon dont nous travaillons. Ils semblent assez toniques: la chose importante est que Jeremy Burgess reste concentré ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur twitter

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *