Simon Danilo : « Je ne pense qu’à revenir à la compétition ! »



Venu soutenir son frère pour sa première course en championnat du monde, Simon Danilo était de retour dans le paddock MotoGP qu’il connaît bien pour l’avoir côtoyer durant sa saison, malheureusement écourtée, de la RedBull Rookies Cup !

Nous en avons donc profité pour faire le point avec lui sur sa condition physique après sa grosse chute sur le circuit de Brno, mais également sur son moral. Pour ceux qui voudraient se remémorer les faits, cliquez ici.

GPi : Avant tout Simon, ça fait très plaisir de te revoir ! Quelles sont les dernières nouvelles quant à ta santé ?

Merci ! Ca progresse toujours, j’ai plus trop de séquelles. Il y a juste mon coude que j’ai toujours du mal à tendre complétement mais avec le temps et la kiné, ça va le faire ! Mon dos va très bien j’ai plus trop de problèmes de mouvements. J’ai encore des plaques dans le dos qui ne me gêne pas trop mais j’aimerai les enlever quand même, c’est prévu pour décembre 2013.

GPi : Tu as pu remonter sur une moto pour la première fois après ton accident, tu sais ce que tu dois travailler particulièrement ?

Oui exactement. J’ai fait un premier entrainement sur une Moto3 à Valence et j’ai pu constater qu’au bout de deux tours je n’avais plus de force dans mon épaule gauche. J’étais sûrement un peu trop crispé. J’ai donc beaucoup travaillé mon épaule gauche pour la renforcer au maximum. Ensuite j’ai roulé un peu sur une Metrakit pour voir ce que ça donnait et c’était beaucoup mieux. J’ai réussi à faire quatorze tours sans m’arrêter, ce n’est pas assez mais c’est déjà bien !

GPi : Donc physiquement apparemment ça avance plutôt bien, et moralement ça dit quoi ?

Ca va toujours même si c’est un peu dur de voir tous les pilotes rouler. Surtout que je me déplace sur les circuits mais que je ne peux pas rouler. Mais il faut que je prenne mon mal en patience et ça va aller !

GPi : Toujours envie de revenir à la compétition en tout cas ?

Oui oui bien sûr, je ne pense qu’à ça ! Si je fais tout ce travail en kiné et en rééducation c’est pour revenir, et j’espère revenir au plus vite.

GPi : Quand peut-on espérer te revoir au départ d’une course ?

Je ne sais pas trop, là j’ai un rendez-vous avec un neurochirurgien pour éclaircir un peu les risques qu’il peut y avoir en cas de chute sur les plaques que j’ai au dos. Si on voit que c’est vraiment un gros risque, je vais plutôt attendre 2014 où je serai sûr de rouler sans les plaques en RedBull Rookies Cup. »

Voilà des nouvelles qui font plaisir à lire, et la chose que nous avons envie de répéter sans cesse à Simon, est la phrase fétiche de Pol Espargaro : « Never Give Up ! »

Stay Tuned !

Rejoignez-nous sur Twitter

Photo : Lionel Nolette

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *