Les moteurs de Rossi et Lorenzo seront-ils bridés ?



Alors que le MotoGP s‘apprête à débarquer au Mugello où les machines atteignent des vitesses vertigineuses, c’est avec un handicap que Yamaha factory devrait effectuer le déplacement.

En jetant un oeil sur le fichier résumant l’allocation des moteurs, on peut constater que Yamaha a déjà plombé trois moteurs pour deux seulement du côté de chez Honda. Interpelé, nous en avons discuté avec une personne bien placée chez Yamaha qui nous confiat qu’à Jerez, un des pilotes factory avait rencontré un souci sur un de ses blocs et que depuis, par sécurité, ils avaient choisi de brider les moteurs.

« Pour une usine japonaise, bien plus que pour une européenne, ce qu’il faut à tout prix éviter, ce n’est pas de terminer cinquième mais bien, en live et devant le monde entier qui vous regarde, de casser un moteur. Pour eux, la fiabilité est quelque chose de primordiale. Dès lors, lorsqu’ils ont un doute, ils font en sorte de limiter les risques, même si c’est au détriment de la performance.

Parfois, il peut vous arriver des boulettes qui ne remettent pas spécialement en cause la fiabilité du bloc. Mais à partir du moment où il est plombé et que donc vous ne pouvez pas y toucher, qu’il doit réaliser un certain nombre de kilomètres et que vous n’en avez que 5 pour la saison, le moindre souci peut vite vous compliquer la vie pour le reste de la saison».

Yamaha a donc fort logiquement choisi de jouer la carte de la sécurité puisque le championnat est encore long. Maintenant, la question est de savoir quel impact aura cette mesure sur les performances des M1 au Mugello ? Réponse dès vendredi. 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *