Burgess : « Quand Valentino m’a appelé, je savais que ce n’était pas pour me donner mon cadeau de Noël »



Après avoir remporté 80 victoires et sept titres mondiaux avec Valentino Rossi, Jeremy Burgess, qui vient d’être remercié par le patron, s’est exprimé, aujourd’hui, lors d’une conférence de presse donnée dans l’hospitality Yamaha, à Valence.

S’il se montrait extrêmement diplomatique, l’Australien, qu’on se réjouira tout de même de lire dans quelques semaines, ne pouvait s’empêcher d’afficher une certaine déception.   

 « Je ne m’attendais pas à cette décision, pour moi ce fut une surprise et bien entendu, j’étais un peu déçu. J’espérais accomplir deux saisons chez Yamaha avec Valentino. Hier après-midi, quand il m’a invité à venir dans son motorhome, je savais toutefois que ce ne serait pas quelque chose de positif, je pensais bien que ce n’était pas pour me donner mon cadeau de Noël »

Depuis deux saisons, l’Australien s’est toujours montré sceptique ou en tout cas prudent quant au retour de Rossi au sommet du Championnat du Monde.

Pour lui, ils ont tout essayé et son éviction procède de la même logique, une sorte de dernier espoir.   

« Nous avons toujours travaillé pour résoudre nos problèmes et c’est ce que nous avons fait ces quatre dernières années. Cette décision suit la même logique, c’est la prochaine étape pour essayer de relancer Valentino vers les sommets, prolonger sa carrière et le rendre compétitif. »

Pour les amateurs de moto, c’est en tout cas une sacrée page qui se tournera ce dimanche, à Valence et quand on demande au chef mécanicien le plus célèbre du monde quel est son meilleur souvenir avec son ancien poulain, il répond : « Il y en a tellement … Welkom et Phillip Island en 2004, le premier titre avec Yamaha, mais aussi de nombreuses autres batailles, trop nombreuses pour les énumérer une par une. Nous avons fait de grandes choses ensemble, et j’ai apprécié chaque instant ! »

Il nous reste tout de même à remercier Monsieur Burgess pour tout ce qu’il a donné à la moto et lui souhaiter bonne chance pour la suite de sa carrière ou pour sa retraite.  

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *