Xavier Simeon : énormément de choses à comprendre et à réapprendre



C’est hier que Xavier Simeon, le nouveau pilote Gresini, a découvert la Suter de l’écurie Championne du Monde 2010 et pour une première, il en ressort satisfait.

Avec une nouvelle moto et une nouvelle écurie à découvrir, le Belge ne manque évidemment pas de travail puisque, comme il nous le rappelait hier par téléphone, cette machine est vraiment très différente de la précédente.

« J’ai vécu une bonne première journée que nous avons plus ou moins bien conclue. Il y a énormément de choses à comprendre et à réapprendre parce que la Suter est une moto complètement différente de la Kalex mais cette observation vaut également pour l’équipe puisque nous avons une relation à bâtir. La position de conduite est très différente sur cette machine et hier, avant tout, j’ai procédé pas à pas pour tenter d’améliorer mon feeling et de comprendre jusqu’où nous pouvions aller ».

C’est donc à un travail de longue haleine auquel le Belge s’attend mais Gresini ne lésine pas sur les moyens avec plusieurs milliers de kilomètre d’essais au programme.

Avec un chrono de 1.43.9, Xavier Simeon s’établissait à la onzième place d’un classement dominé par Tom Lüthi et son chrono record en 1.42.662.  

« Mon temps n’est pas transcendant mais hier, psychologiquement, c’était important de passer sous la barre des 1.44. Les résultats des autres ne m’intéressent pas vraiment parce qu’à pareille époque, c’est toujours plus ou moins le même scénario avec de chronos sortis de nulle part. La seule chose qui m’intéresse, c’est le travail que nous effectuons ».   

Et justement, ce travail, c’est dès aujourd’hui qu’il va continuer puisque le Belge reprendra la piste, ce matin, pour une seconde et dernière journée de tests à Jerez avant de prendre la ddirection d’Almeria.

« Aujourd’hui, je vais donc remettre l’ouvrage sur le métier et approfondir ma relation avec l’équipe qui, bien entendu, est entièrement nouvelle pour moi. Nous devons apprendre à nous connaître et à nous comprendre. J’ai une certaine méthode de travail, une façon de transmettre mon ressenti et ces tests sont là pour nous permettre d’être prêts lors des week-ends de course c’est-à-dire là où ça compte vraiment ».

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook  

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *