Aleix Espargaro, team manager en 2014 !



Alors que les yeux des passionnés de vitesse sont actuellement tournés vers Valencia, où se déroule l’avant-dernière manche du championnat espagnol de vitesse, Aleix Espargaro y a fait une déclaration pour le moins inattendue à nos confrères de Orgullo CEV ; il s’associe à son ami et préparateur physique José Guttiériez  pour monter une équipe de Moto3 qui disputera le CEV en 2014, très probablement avec des KTM.

Un des deux pilotes sera Gabriel Rodrigo, actuellement 13ème du championnat espagnol, l’autre restant à sélectionner.

Aleix Espargaro: « Depuis longtemps, il est très clair pour moi que lorsque je prendrai ma retraite, j’aimerais être responsable d’équipe; j’aurais un team (ndlr:en GP?)et il me plairait de commencer avec des enfants encore plus jeunes, mais je comprends que pour démarrer un projet aussi ambitieux, il faut beaucoup d’argent, ce qui implique des retombées comme celles du CEV. Donc la première année, nous allons commencer avec deux jeunes en Moto3 CEV et sûrement avec des KTM.

« En principe, je veux être présent à toutes les courses, je sais que je n’aurai pas beaucoup de temps libre tout au long de l’année, mais c’est ce que je veux faire. J’ai beaucoup réfléchi et si je ne pouvais pas venir, je ne l’aurais pas fait. Je veux également être présent pendant les essais parce que c’est un projet sérieux et je veux faire de mon mieux. Il s’agira d’une structure technique avec de très bons mécaniciens, et Mauro Noccioli comme responsable technique de l’ensemble du projet. Il a été mon technicien durant les deux dernières années et a remporté des titres mondiaux avec Valentino Rossi et Loris Capirossi.« 

Aleix Espargaro sera donc en lutte avec son ancien employeur, le team Aspar, entre autre en charge de représenter le team VR46 avec Luca Marini: du beau monde que tout cela!

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *