Fabio Quartararo : « On a dû emprunter un autocollant 'numéro 1' à un adversaire ! »



Depuis hier, le Championnat d’Espagne de Vitesse connaît le nom de son nouveau champion, et pour la première fois, il s’agit d’un Français ! Après Stefan Bradl il y a cinq ans, Fabio Quartararo devient le second non-espagnol à decrocher le titre, mais aussi et surtout, le plus jeune lauréat de l’histoire de ce championnat.

Contacté par téléphone, le jeune prodige nous racontait : « Mon équipe et moi, on ne s’y attendait pas ! Ça c’est vraiment fait sur le fil ! » Remportant la course avec plus de neuf secondes d’avance, le Français s’est retourné une fois la ligne passée, pour essayer de comprendre la situation. « Marcos Ramirez était second, et je pensais que c’était Maria Herrera car elle a la même moto, alors je me suis dit que je n’étais pas champion. Mais Adrian Martin est venu me dire que c’était moi le champion, et là j’ai compris ! »

Prise au dépourvu, l’équipe Wild Wolf Racing n’avait pas prévu de t-shirts et autres artifices que les autres équipes ont certainement laissé au fond des cartons. C’est pourquoi, pour la traditionnelle photo des champions, tout le staff de « El Diablo » était à la recherche d’une chose un peu particulière dans le paddock…  « Mon équipe a dû emprunter un autocollant ‘numéro 1’ à une équipe adverse pour la photo, car nous n’avions rien prévu ! » nous racontait Fabio.

Une journée bien particulière pour le Niçois qui était le premier surpris, puisque même s’il était le favori pour la course, il ne l’était pas pour le championnat. S’étonnant lui-même, il a également étonné tout le paddock et a reçu les félicitations de pilotes MotoGP comme les frères Espargaro, les frères Marquez ou encore Dani Pedrosa.

Il devra néanmoins attendre pour les côtoyer dans le paddock, puisqu’il n’a pas encore atteint l’âge minimum légal pour rouler en Grand Prix. Sauf si la Dorna lui offrait une dérogation…

 

Stay Tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *