Alexis Masbou et la nouvelle Honda NSF 250 R, Noel avant l'heure !



GP-Inside : Alexis, tu as découvert ta nouvelle monture avant-hier. Premier point, elle est sublime non ?

Alexis Masbou : «Oh que oui. On n’a pas reçu beaucoup de pièces, mais c’est du matériel absolument magnifique. A la base, je pensais qu’on ne recevrait que quelques évolutions moteur à monter sur le châssis FTR, et finalement on a déballé nos nouvelles selles, nos nouveaux échappements, le moteur aussi qui a été sensiblement modifié, on se serait cru à Noël ! »

GP-Inside : Tu as fait peu de roulage lors de la journée de mardi, pourquoi ?

Alexis Masbou : «Tout simplement parce que les pièces sont arrivées un peu tard du Japon. Il a fallu démonter l’ancien moteur, les faisceaux électriques et tout le reste. L’installation de toutes les évolutions a pris pas mal de temps, et pourtant je tiens à féliciter mes mécaniciens car ils ont été très rapides pour effectuer leur travail. Mais du coup je n’ai pu faire hier que quelques tours sur le sec et je suis déjà content de ce que j’ai découvert sur piste sèche ».

GP-Inside : Mercredi, les conditions étaient moins bonnes ?

Alexis Masbou : «Oui, on a eu de la bruine durant toute la journée. La piste n’était pas détrempée mais il y a eu une succession de petites averses. Cela a donné une journée plutôt tranquille pour tout le monde. Vasquez découvrait la nouvelle moto alors il a fait pas mal de tours pour se mettre en jambe et moi j’ai beaucoup roulé pour affiner mes sensations sur les différents réglages que l’on a testés. J’ai essayé de me concentrer sur les sensations sur le mouillé parce que cela peut avoir de l’importance d’être performant dans ces conditions l’année prochaine».

GP-Inside : Quels sont les premiers enseignements que tu as tirés de cette machine et notamment du nouveau moteur Honda ?

Alexis Masbou : «Le moteur est beaucoup plus linéaire que l’ancien. Il faut s’habituer à ses nouvelles caractéristiques. On sent qu’on doit anticiper davantage les accélérations car la moto en elle-même et le moteur le permettent. J’ai beaucoup travaillé sur ce point car c’est le plus gros changement par rapport au modèle avec lequel j’ai roulé cette saison. Mardi, je n’ai pas pu travailler énormément ce point précis parce qu’il m’a fallu tout d’abord redécouvrir la piste. Cela faisait 10 ans que je n’étais pas allé à Alméria, à l’époque j’étais encore en championnat de France et mes souvenirs de la piste étaient assez légers. Comme c’est un tracé très vallonné, il faut avoir de bons points de repères pour rouler correctement. Donc, on a découvert la moto et le circuit, je n’ai pu faire qu’entre 10 et 15 tours, ça passe vite !».

GP-Inside : Tu parles d’un moteur plus linéaire, cela se traduit comment ?

Alexis Masbou : «Il a beaucoup plus d’allonge que l’ancien. Je pense qu’on peut encore aller chercher un peu plus de puissance à bas régime en travaillant sur les cartographies du moteur. Pour le moment, on est dans une phase où les gens de chez Honda veulent cumuler des données, ce qui signifie qu’on ne prend aucun risque. On ne veut pas se mettre dans le rouge ni du côté moteur, ni du côté châssis. On se concentre sur les nouvelles pièces arrivées du Japon afin de voir dans quel sens  il va falloir faire évoluer la moto en prévision de l’année prochaine ».

GP-Inside : Quel a été le programme de ton nouveau coéquipier, Zulfahmi Khairuddin?

Alexis Masbou : «Il a roulé avec l’ancienne moto car nous n’avons qu’un seul nouveau modèle. Sa première réaction a été de dire que la moto était un peu poussive (rires), que ça manquait d’accélération, mais qu’en revanche, au niveau du châssis , c’était très intéressant. Au fur et à mesure de la journée, il s’est senti de plus en plus à son aise avec le châssis et il est impatient de rouler avec la nouvelle moto. Hier, il n’a pas roulé du tout parce que faire du roulage avec l’ancienne moto, sous la pluie, avec un moteur nettement moins performant, ça ne l’intéressait pas vraiment…»

GP-Inside : Tu as échangé quelques impressions avec Rins et Marquez ?

Alexis Masbou : «Non, on ne s’est pas encore croisés. Contrairement à nous, ils ont beaucoup roulé mardi car étant donné qu’ils n’avaient pas de FTR auparavant, ils ont reçu les nouvelles Honda montées directement chez eux. Ils ont donc profité de la première journée pour faire des kilomètres. Je n’ai pas encore parlé avec Efren ou avec les autres pilotes qui ont essayé la nouvelle machine».

GP-Inside : Quel est le programme de la journée de jeudi ?

Alexis Masbou : «Le programme va dépendre avant tout des conditions météo. On a prévu que je reprenne mon ancienne moto pour comparer les sensations. Outre le moteur, il y a des modifications au niveau de l’amortisseur, et on voudrait vérifier si ce nouvel amortisseur me convient mieux ou pas. C’est un travail sur les détails. Evidemment on va continuer à travailler sur le moteur et comparer les données que nous avons recueillies le premier jour et celles que nous aurons demain».

Photo : Lionel Nolette

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter 

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre Premium

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store