Après avoir une longue expérience au HRC, Mike Leitner rejoint le projet KTM en MotoGP



Lorsque son compagnon de box depuis neuf ans Dani Pedrosa lui a demandé de rempiler pour une nouvelle campagne après avoir quelque peu douté de lui durant l’été, le chef-mécanicien Mike Leitner a, contre toute attente, repoussé l’offre. A 52 ans, on peut encore faire des caprices et dire au puissant HRC que l’on veut tourner la page et profiter de sa retraite. Une campagne qui est autrichienne, comme d’ailleurs une usine KTM qui a déclaré son intention de s’installer en MotoGP en 2017. De quoi se rapprocher pour de bon ? A l’époque, c’était non. Maintenant, c’est bel et bien oui.

La maison de Mike Leitner se trouve à Bad Ischl, un lieu qui n’est qu’à une heure de route de Mattighofen. Il faut croire qu’elle a été arpentée souvent depuis la fin de la saison 2014 puisque voilà que l’on retrouve celui qui n’aspirait qu’au repos auprès de l’âtre près à refaire les bagages pour s’en aller parcourir le monde. Mike Leitner rejoint en effet KTM et intègre un projet MotoGP auquel il fera profiter à plein de son expérience, forgée au contact de Honda, et de son carnet d’adresses. Car KTM a beau avoir 20 employés déjà arc-boutées sur la future moto RC16, il va falloir grossir les rangs de personnes aguerries au milieu.

« C’est un projet excitant et intéressant parce que nous partons de zéro, » a d’ailleurs reconnu l’Autrichien. « Je suis content de voir une entreprise autrichienne, et un propriétaire comme Stefan Pierer, lancer un tel projet. J’aime les challenges et je suis content de faire partie de ce projet. » Un Pierer patron de la compétition du blason orange qui dresse ainsi la feuille de route de sa nouvelle recrue : « Mike va travailler en étroite collaboration avec Sebastian Risse, qui dirige le département technique pour les courses sur route chez KTM. Mike est maintenant la personne qui a le plus d’expérience en MotoGP chez KTM. Il participera à la création du team qui sera chargé des tests et nous aidera à trouver de nouveaux collaborateurs dans le paddock. »

On rappellera que le projet KTM tourne autour d’un cadre à treillis acier et d’un moteur V4 à rappel de soupapes pneumatique. La boite de vitesses « seamless » sera aussi de la partie alors que l’originalité résidera en des suspensions WP et non Öhlins comme le reste du plateau. Alex Hofmann a déjà été recruté comme pilote d’essai. Quant à la forme de l’engagement, on ne sait encore si elle sera du genre team usine comme Suzuki et consorts ou Aprilia qui s’est installé dans les murs de Gresini.

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook

Rejoignez-nous sur Twitter

Source: speedweek

 

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *