Rossi : « sur la piste nous nous battons mais entre nous, il y a une grande estime »



Hier, nous étions ravis de lire les propos de Shuhei Nakamoto (lire ici) lorsqu’il reconnaissait les mérites de Valentino Rossi qui, après tant de succès, se montrait encore capable de se remettre complètement en question pour tenter, tant bien que mal, de rivaliser avec Marc Marquez.

Une philosophie du sport que nous ne pouvons qu’admirer à l’heure où dans notre société, le respect semble une valeur grandement menacée d’extinction.

Et aujourd’hui, nous sommes une fois de plus extrêmement heureux de lire les propos de Valentino Rossi à l’égard de ses adversaires et qui sonnent comme un nouveau témoignage de l’esprit motard qui nous est si cher.      

 « En 2014, nous avons été «bombardés» de questions sur Marquez. Donc, je comprends encore plus ce qu’ont dû ressentir mes adversaires dans le passé, parce qu’un pilote n’a jamais envie de parler de ses rivaux. C’est vrai que le monde du sport est comme ça: les gens veulent entendre parler du numéro un. Marquez, aujourd’hui, a la même pression médiatique que j’avais dans le passé à une différence près : le climat a changé ! Il y a une bonne ambiance. Sur la piste on se chamaille mais entre nous, il y a une grande estime et de la considération. »

Un énorme respect et une énorme charge de travail pour tenter de contrer la jeunesse et la fougue du prodige espagnol.

« J’essaie d’améliorer mon entraînement, je prends soin de chaque détail: disons qu’à cette période, je passe 65% de mon temps au gymnase et 35% ici, au ranch. Comparé à l’année dernière, il n’y a pas de grandes différences: j’avais déjà commencé ce travail en 2014, nous essayons de passer plus de temps sur la moto.

Pour essayer de battre Marquez, vous devez être au mieux. En 2014, il a toujours été fort avec quelques chutes en plus par rapport à 2013. Egalement parce que la Yamaha s’est améliorée et parce que Jorge et moi avons été plus rudes. En 2015, nous devons être en mesure de le mettre sous pression, comme nous l’avons fait fin 2014… »

C’est décidément de cette philosophie que devraient s’inspirer les gens qui, comme hier, avant-hier et depuis trop longtemps, polluent le dessous de nos articles avec des commentaires injurieux ou largement déplacés ! Nous parlons de sport…n’oubliez jamais que nous ne parlons que de sport et même si les sommes en jeu sont parfois colossales, il ne s’agit jamais que d’un sport ! 

Stay tuned !

Rejoignez-nous sur Facebook  

Source : Gazzetta Dello Sport

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *