Austin, Rins (1er) : « Une explosion d’émotions »



Alex Rins n’en revient toujours pas : il a remporté le Grand Prix des Amériques, le premier de sa carrière en MotoGP. Le tout au terme d’un duel remporté face à Valentino Rossi, l’une des idoles de son enfance.

Alex Rins avait prévenu : en 2019, il voulait gagner au moins une course. Mais s’il y en a une à laquelle on ne pense pas, c’est Austin : la chasse était gardée par Marc Marquez. Mais la chute du pilote Honda a remis les compteurs á zéro. Alors qu’il était 3e, Rins a vu l’opportunité grandir. Il est revenu sur Rossi, l’a combattu et l’a vaincu. « C’est un sentiment incroyable. Je ne peux pas le décrire, toutes ces émotions ont explosé lorsque j’ai franchi la ligne d’arrivée. » 

Pourtant, et comme il l’explique, ses sensations ce week-end n’étaient « pas idéales. Nous avons eu un peu de mal au freinage dans les virages serrés. Mais quand la course a commencé, j’ai essayé de tout oublier et juste de piloter ». Parti 7e, il a quasi-immédiatement gagné des places et s’est mis dans le wagon du peloton.

Puis, Marquez est tombé. « Quand j’étais derrière Valentino, l’écart était d’environ 1,5 seconde et je me suis dit : ‘Allez, Alex, tu dois remonter et faire le spectacle.’ J’ai comblé mon retard et je l’ai observé. Je l’ai doublé quand il a fait une petite erreur. Au virage 11 j’ai commis une erreur sur les freins et j’ai pensé : ‘Il va me passer puis me dire au revoir dans la ligne droite’, mais lui aussi s’est manqué. »

Mener en MotoGP à quelques virages de l’arrivée ? « J’ai essayé de rester calme dans le dernier tour, car je savais que Valentino a beaucoup d’expérience dans ces situations. » Rins n’a pas craqué et l’a emporté pour la première fois de sa carrière. Sans doute pas la dernière de ce jeune homme de 23 ans, membre de la famille Suzuki.

« Cette victoire est incroyable pour Suzuki. Ils travaillent très dur. L’année dernière nous avons été très forts en fin de saison, et durant la pré-saison 2019 nous avons travaillé pour avoir une moto encore plus compétitive. Nous l’avons fait. Nous ne nous sommes pas améliorés d’une seconde, mais de 3-4 dixièmes sur un tour, et au bout de 20 tours cela beaucoup de secondes ! J’espère pouvoir faire d’autres courses à ce niveau. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre Premium

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store