Bastianini, pression dès la première année



La probable disparition d’Esponsorama Racing en MotoGP en 2022 menace la place d’Enea Bastianini. L’Italien va devoir se montrer dès sa première année pour conserver son guidon dans la catégorie.

À 23 ans, Enea Bastianini est l’un des quatre rookies du championnat du monde MotoGP 2021. L’Italien pilote la Desmosedici GP20 de l’équipe Avintia Esponsorama Racing, où il a été placé par Ducati, constructeur avec lequel il a signé son contrat. Celui-ci a été officialise en septembre 2020, quelques semaines avant qu’il ne devienne champion du monde Moto2.

Mis à part quelques exceptions nommées Jorge Lorenzo, Marc Marquez ou Fabio Quartararo, être compétitif en MotoGP demande généralement du temps. Temps d’adaptation à la machine, aux pneus, aux freins et à tout ce qu’il y a à découvrir. C’est encore plus vrai quand cela arrive avec la Ducati, moto moins standard et « facile » à piloter qu’une Yamaha, par exemple. Et on parle là de MotoGP, catégorie suprême du sport moto où évoluent les pilotes les plus rapides de la planète. Le temps, c’est justement ce dont Enea Bastianini va peut-être manquer.

L’équipe dans laquelle il évolue, Avintia Esponsorama Racing, ne devrait plus être en lice en MotoGP l’an prochain. La structure andorrane compte se retirer, et est destinée à être remplacée par le SKY Racing Team VR46, qui a déjà mis un pied dans la catégorie via Luca Marini, coéquipier d’Enea Bastianini. Les deux hommes portent d’ailleurs des couleurs différentes, bien qu’ils fassent partie de la même structure.

Demi-frère de Valentino Rossi, Luca Marini peut donc affronter l’avenir proche avec une certaine sérénité : même s’il rate sa première campagne de MotoGP, cela sera mis sur le compte de l’inexpérience et de l’adaptation nécessaire à la catégorie, et il pourra poursuivre avec la SKY VR46 en 2022. Qui aura-t-il pour coéquipier ? Il est probable qu’un autre pilote de la VR46 Riders Academy, comme Marco Bezzecchi, candidat au titre de champion du monde Moto2 cette année, soit placé à ses côtés.

Enea Bastianini ne fait lui pas partie de la VR46 Riders Academy. En d’autres termes, il n’est pas écrit dans le marbre qu’il continuera chez SKY VR46 si son équipe actuelle, Avintia Esponsorama, s’en va fin 2021. Il est donc contraint à performer dès 2021 afin de convaincre les dirigeants sportifs du MotoGP qu’il mérite sa place.

Marini-Bastianini présentés : du rab de photos & vidéos

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre Premium

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store