« C’est pour Fausto Gresini » : Martin, un rookie déjà sur le podium



« La naissance d’une star », a écrit Jorge Lorenzo au sujet de Jorge Martin. L’Espagnol de 23 ans a réalisé un week-end extraordinaire à Losail, terminé à la 3e place après un départ en pole position et 18 tours en tête. Une performance rare pour un rookie, qui n’en était qu’à son 11e jour sur une MotoGP à la fin de ce Grand Prix de Doha.

Pole, holeshot, 18 tours en tête et un premier podium en carrière : « Je suis très content. Mener 18 tours a été très compliqué. J’ai fait mon rythme et géré mes pneus. Si j’entendais du bruit et que quelqu’un allait me doubler, je freinais plus tard pour ne pas être dépassé, car je voulais contrôler la course. »

« C’est clair que je me suis vu premier, et à certains moments j’ai pensé ‘c’est possible de se battre pour la victoire’. Mais quand Fabio m’a passé, j’ai vu qu’il avait un plus et malgré ça j’ai réussi à le suivre. J’ai fait un tour derrière lui, mais j’ai vu qu’il serait très difficile de gagner et j’ai essayé de conserver la 2e place pour prendre 20 points, même si ce n’est pas mon objectif. »

« Je crois que j’ai fait une course et un week-end très matures, en travaillant toujours seul et en essayant de construire ma façon de piloter. Nous avons fait un grand pas en avant. J’ai essayé la moto pour la première fois il y a un mois, et être sur le podium pour ma deuxième course en MotoGP est quelque chose d’unique. »

Timide dans le dernier virage car c’était Zarco : « Je suis un peu déçu d’avoir perdu la 2e place dans le dernier tour, mais j’aurais signé les yeux fermés pour finir 3e. (…) Si ça n’avait pas été Johann, j’aurais tenté dans le dernier virage, mais au final il a un rôle différent dans l’équipe ; il est en position de se battre pour le championnat et pas moi. J’ai fermé la porte pour assurer le podium, et dans la ligne droite j’ai essayé de le passer, mais il a aussi une Ducati et c’était très difficile. »

Ce qu’il a manqué pour gagner : « Il me manque des tours et un peu de vitesse en fin de course, mais j’ai tenu le rythme et c’est dingue. J’ai fait tout ce que je m’étais dit. Je suis content de mon style, de progresser chaque jour. C’est hallucinant tout ce sur quoi j’ai progressé et ce n’est que le début. Il n’y a pas de limites, c’est ma deuxième course et ça veut dire que je peux continuer à grandir dans les prochaines courses. »

En hommage à son ancien team-manager Fausto Gresini : « Je suis content parce que je crois que j’ai fait une grande course, mené beaucoup de tours. Je suis aussi content pour l’équipe car nous avions besoin de cette relation avec Johann. Ils (Pramac) avaient besoin d’un pilote jeune avec beaucoup d’envie, on les voit très heureux, et au final ça se transmet. Je dédie cette troisième place à Fausto Gresini parce qu’il nous regarde certainement de là-haut et il a été très important dans ma carrière. Je veux que ce soit pour lui. »

Phase d’apprentissage : « Je veux continuer à apprendre, car c’est clair que quand on va arriver sur des circuits comme Portimao ou Jerez, où je n’ai pas roulé en MotoGP, je vais être un peu derrière et il y aura des circuits où ça ira bien, d’autres ou pas autant. Mais au final, tout ce qui viendra jusqu’à la mi-saison sera bien car il faut faire des tours, et ensuite on pensera à d’autres choses. »

Résultats du Grand Prix de Doha

Championnat après le GP de Doha : 1. Zarco 40 pts, Quartararo 36 (-4), 3. Viñales 36 (-4), 4. Bagnaia 26 (-14), 5. Rins 23 (-17)… Classement complet ici

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *