Début 2019 : au moteur, Yamaha est dépassé



Comme au Qatar, le Grand Prix d’Argentine a permis de mettre au jour un fait : en termes de vitesse de pointe, Yamaha a un train de retard sur ses principaux adversaires.

Certes, ce n’est pas une nouveauté. Les données du Grand Prix du Qatar 2019 le mettait d’ailleurs en évidence : la M1 prend un vent par ses adversaires en ligne droite. Sur le week-end de Losail, la Yamaha la plus rapide, celle de Valentino Rossi (347 km/h), rendait 5 km/h à la Honda de Marc Marquez (352 km/h). Et que dire de Franco Morbidelli (343,1 km/h), Fabio Quartararo (341,7 km/h) et Maverick Viñales (341,1 km/h).

Si on devait en faire un classement général, au Qatar on retrouverait Rossi 12e, Morbidelli 19e, Quartararo 20e et Viñales 22e. Et cela s’est confirmé en Argentine, sur l’épreuve de Termas de Río Hondo. Seulement, cela a été plus visible via l’affrontement Rossi-Dovizioso : Rossi avait beau le doubler, Dovi l’avalait dans la longue ligne droite du circuit. Flagrant.

Sur le week-end du GP d’Argentine, la Yamaha la plus rapide, à nouveau celle de Valentino Rossi (328,6 km/h), a rendu 5,8 km/h à la Honda de Cal Crutchlow (334,4 km/h). Le constat est similaire pour Maverick Viñales (328,5 km/h), et pire pour Franco Morbidelli (327 km/h) et Fabio Quartararo (326,8 km/h).

Si l’on refait un classement général cette fois Rossi est 14e, Viñales 15e, Morbidelli 18e et Quartararo 19e. Derrière lui, on ne trouve que des KTM, moto la moins évoluée du plateau.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *