Dovi est certain que Rossi et Viñales vont revenir devant



Valentino Rossi, Jorge Lorenzo, Marc Marquez… Tous ces pilotes ont déjà pris le temps de tester une Formule 1. Et Andrea Dovizioso ? Il y pense aussi.

Revenant sur l’actualité au micro de Sky Sport, le pilote Ducati s’est montré intéressé par les essais de Lewis Hamilton en Superbike (lire ici). « Je suis heureux de voir un pilote de F1 comme Hamilton vouloir essayer une MotoGP,  parce qu’il est plus facile pour nous de conduire une voiture que pour eux de piloter une moto. Ce serait bien de piloter une F1. J’aimerais bien. »

Andrea Dovizioso ne s’est pas limité à la FO1 ; il est également revenu sur l’évolution de la Desmosedici, et la situation de ses adversaires. Deux en particulier : le duo Repsol Honda. « L’opération de Jorge ne devrait pas l’affecter, alors que celle de Marquez très certainement, car sa blessure est en partie due au fait qu’il a un entraînement intensif en motocross.  Il ne pourra donc pas continuer et sa préparation sera différente. » 

Ce n’est cependant pas une raison pour douter des performances de Marquez, car « Lorenzo et Marquez vont travailler comme il se doit. S’ils sont rapides, ils feront des étincelles. Je ne m’inquiète pas du fait que Lorenzo puisse ou non apporter des informations sur Ducati à Honda, ajoute-t-il, car il s’agit de deux motos différentes. Mais Jorge s’il est fort, et ça c’est un problème supplémentaire ».

Concernant Yamaha, Dovizioso est certain que « Rossi et Viñales vont revenir, c’est évident. Ils ont une bonne machine même s’ils sont encore un peu en retrait.  Ils ont le meilleur cadre. Valentino et Maverick pilotent et testent leur moto d’une manière complètement différente, il est donc normal d’entendre des voix discordantes », explique le vice-champion du monde MotoGP.

Et quid de Ducati ? Dovi a également les yeux rivés sur l’étoile montante, Francesco Bagnaia. Il se dit prêt à l’aider, et prévoit un duel entre lui et les autres pilotes Ducati. « La place de Petrucci est convoitée pour 2020. Ce sera un rude combat à trois, car Miller guette aussi », dévoile-t-il.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *