Espargaro : « Zarco se fiche de ce qui peut arriver aux autres » (Portimao)



Aleix Espargaro a obtenu son meilleur résultat de l’année à Portimao (8e), mais cela ne l’a pas calmé vis-à-vis de Johann Zarco. Le Catalan a expliqué après l’arrivée ne pas croire les explications du Français, qui assure qu’il savait ce qu’il faisait quand il a traversé la piste après sa casse moteur aux essais.

Reprenons depuis le début :

Les faits sur lesquels Aleix Espargaro attise la polémique remontent à la quatrième séance d’essais libres du Grand Prix du Portugal, samedi, quand le moteur de Johann Zarco a cassé et enfumé le dernier secteur du circuit. Après s’être écarté de la trajectoire, le Français a traversé la piste au virage 15, afin de regagner la voie des stands.

Une manoeuvre dangereuse pour les autres concurrents ? Non, a-t-il expliqué ensuite : « Je ne sais pas si on pense que j’ai coupé la piste inconsciemment, ou que j’aurais pu mettre de l’huile sur la piste, mais ce n’est pas ça. Déjà parce qu’il y a une grande descente et j’ai vu que personne n’arrivait, donc j’ai traversé. Et de deux, ce genre de problème moteur m’est déjà arrivé, j’ai vu la fumée et je savais qu’il n’y avait pas de perte d’huile. Je savais exactement ce que je faisais, donc il n’y a pas à avoir de pénalité. Il y a peut-être des pilotes qui ne connaissent pas bien la mécanique et qui font un peu n’importe quoi, mais moi je savais ce que je faisais. »

Le soir-même, Aleix Espargaro faisait part de son indignation quant au fait que le Français n’ait pas été pénalisé. D’abord exprimée via Twitter, sa pensée a ensuite été clarifiée lors de sa conférence de presse post-course, dimanche. Il ne croit pas Johann Zarco quand il dit qu’il savait ce qu’il faisait, et qu’il n’y aurait pas d’huile sur la piste.

« Lorsque de la fumée sort de la moto, on ne sait pas d’où ça vient. Le problème est que Zarco n’apprend jamais. Aujourd’hui (en course) il a touché deux pilotes devant moi, c’est incroyable. Je n’ai rien contre lui, mais si tu vois de la fumée sortir de la moto, tu ne peux pas traverser la piste dans un virage qui se prend en quatrième vitesse, dans lequel les gens arrivent gaz à fond à presque 200 km/h. »

« Si quelqu’un arrive derrière et qu’il y a de l’huile ou de l’eau, cette personne peut mourir, poursuit-il. C’est une question de responsabilité. Il se fiche de ce qui peut arriver aux autres pilotes, c’est ce qui me rend furieux. »

Deux choses sont certaines. La première, à rappeler, est qu’il n’y a pas eu d’huile répandue sur la piste. La deuxième, plutôt une déduction : les deux hommes ne partiront pas en vacances ensemble cet hiver.

Des déclarations qui feraient presque oublier qu’Aleix Espargaro a obtenu à Portimao son meilleur résultat de l’année. Qualifié 14e, le pilote Aprilia s’est frayé un chemin jusqu’à la 8e place, à moins d’une demi-seconde du 6e, Andrea Dovizioso. Il n’avait plus fait aussi bien depuis le Grand Prix d’Aragon 2019, et les deux tops-10 sur lesquels il termine 2020 lui redonnent espoir.

« Ce fut une bonne course, mais je suis aussi en colère parce que ça aurait pu être encore mieux avec de meilleures qualifications. Partir loin m’a forcé à rouler dans le paquet, et je m’en suis bien tiré parce que la RS-GP était très compétitive. Ces dernières courses nous avons pu trouver de la régularité et de la performance, donc je veux que ce soit notre point de départ pour construire une saison 2021 de haut niveau. »

Aleix Espargaro sera de retour en piste cette semaine à Jerez, pour de premiers essais privés de la pré-saison 2021. Il devait rouler mardi et mercredi, mais la pluie prévue en milieu de semaine a amené Aprilia à changer de programme : ce sera lundi et mardi. Par chance, les circuits de Portimao et de Jerez ne sont séparés que de 3h30 de route.

– Résultats du GP du Portugal iciChampionnat MotoGP 2020 : 1. Mir 171 pts, 2. Morbidelli 158 (-13), 3. Rins 139 (-32), 4. Dovizioso 135 (-36), 5. P. Espargaro 135 (-36), 6. Viñales 132 (-39), 7. Miller 132 (-39), 8. Quartararo 127 (-44), 9. Oliveira 125 (-46), 10. Nakagami 116 (-55)… 13. Zarco 77 (-94). Classement complet ici

Portimao, Zarco (10e) : « Ça va se concrétiser, comme avec Miller »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *