Franchir l’arrivée sans sa moto : mise au point



Le nouveau règlement du championnat du monde de vitesse moto a apporté des précisions au dilemme suivant : comment classer un pilote qui franchit l’arrivée d’un Grand Prix sans sa moto ?

La situation est plutôt rare, mais c’est déjà arrivé – par exemple à Bo Bendsneyder lors du Grand Prix des Pays-Bas 2017 – : un pilote chute dans la ligne droite d’arrivée, lors du dernier tour de la course, et franchit le drapeau à damiers sans sa moto. Comment le classer ?

À cela, le règlement répond désormais clairement : le classement du pilote « tiendra compte de la première partie – du pilote ou de la moto – selon celui qui franchit la ligne en dernier ». En clair : si le pilote tombe et passe l’arrivée en 1’50 alors que sa moto franchit l’arrivée 2 secondes plus tard, le temps comptabilisé sera 1’50.

Cet éclaircissement est valable pour toutes les catégories du mondial.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *