Gagner en vitesse de pointe : Honda en avait fait une « obsession »



« Le moteur m’a aidé à terminer deuxième », disait Marc Marquez à l’arrivée du Grand Prix du Qatar. C’était l’un des objectifs de l’hiver chez Honda.

Si Andrea Dovizioso a gagné le Grand Prix du Qatar, la meilleure vitesse de pointe de la course n’est pas venue d’une Ducati. La référence du week-end appartient en effet à Honda : Marc Marquez a été flashé à 352 km/h. Comme lors des essais hivernaux, la RC213V a été la plus rapide à Losail.

« Durant l’hiver, nous avons essayé de remédier à nos points faibles, à savoir l’accélération et la vitesse de pointe », avait alors expliqué Santi Hernández, chef-ingénieur de Marc Marquez. Une performance aussi saluée par Jorge Lorenzo, voyant un signe « encourageant, car la Honda perdait un peu en vitesse comparé à la Ducati jusqu’à l’an passé ».

À l’arrivée du Grand Prix, Marquez ne l’a pas caché : « Le moteur m’a aidé à terminer deuxième. » Et ceci est le fruit d’un travail de développement bien spécifique, confirme l’Espagnol. « Cet hiver, ils (chez Honda) étaient obsédés par la vitesse maximale. S’ils voient que les autres motos sont plus rapides, ils ne l’acceptent pas. » Au HRC, c’est clair comme de l’eau de la roche : c’est la victoire ou rien.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *