Jorge Martin : « J’espère apprendre de Zarco, je crois qu’il est l’un des plus forts cette année »



Ducati a décidé d’associer le débutant mais talentueux Jorge Martin au bosseur expérimenté qu’est Johann Zarco en 2021. L’Espagnol rêve du top-10 du championnat, et espère s’appuyer sur son coéquipier français pour rapidement progresser en MotoGP.

Jorge Martin sera l’un des quatre rookies de la saison 2021 de MotoGP, avec Enea Bastianini (Avintia Esponsorama), Lorenzo Savadori (Aprilia Racing Team Gresini) et Luca Marini (Sky VR46 Esponsorama).

Champion du monde Moto3 en 2018, l’Espagnol n’est resté que deux ans en Moto2, où il a remporté deux Grands Prix, avant de se hisser en MotoGP. L’opportunité de signer un contrat directement avec Ducati, qui l’a placé dans le team satellite Pramac, représente « un rêve qui devient réalité », décrivait-il en marge de la présentation. « J’ai travaillé dur ces dernières années pour atteindre cet objectif et il n’y a pas de meilleur team à mes yeux pour débuter cette nouvelle aventure. Dans une semaine, nous nous envolerons pour le Qatar où nous ferons tout notre possible pour être compétitifs d’entrée de jeu. »

Après avoir débuté chez Mahindra en Moto3 (2015-2016), poursuivi avec Honda (2017-2018) puis signé chez KTM (2019-2020), l’Espagnol découvre un nouveau constructeur. Il découvrira sa monture, la Ducati Desmosedici GP21, en même temps que la catégorie. « Je suis maintenant en MotoGP et je vais devoir commencer de zéro. Je crois que je suis prêt. Je suis très content d’être chez Pramac Ducati et j’ai hâte de débuter. Ducati est une marque différente, guidée par la passion. Mon père a roulé avec Ducati et être là est un rêve. »

Pour sa première année, Jorge Martin espère figurer parmi les dix premiers. Rares sont les débutants à y parvenir. Parmi les débutants de ces dernières années, seul Fabio Quartararo (2019) l’a fait. Avant lui, c’était Johann Zarco et Jonas Folger, tout deux en 2017. Trois hommes équipés d’une Yamaha, réputée plus facile pour l’apprentissage. « Un objectif réaliste, bien que compliqué, est de terminer le championnat dans le top-10. C’est faisable mais nous allons devoir travailler dur pour y arriver. Je crois que c’est l’objectif dont je dois rêver. »

Pas d’aspiration particulière au titre de meilleur rookie, assure-t-il. De toute façon, il suivra si les résultats sont bons. « Je veux monter sur la moto, progresser et obtenir des résultats d’ici à la fin de la saison. Le titre de rookie de l’année ne m’intéresse pas pour le moment, même si j’espère me battre pour. »

Et pour ses premiers pas et ses progrès, l’Espagnol compte sur son coéquipier Johann Zarco, qui attaque lui sa cinquième saison en MotoGP. « Il est très fort et j’espère apprendre beaucoup de lui. Je crois qu’il est l’un des plus forts cette année, et j’espère aussi pour le bien de l’équipe qu’il fera du bon travail. »

Johann Zarco : « Avec Pramac, tout ce qu’il faut pour réussir »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles recommandés

Devenez membre Premium

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store