La mère de Rossi se confie



Rares sont les interviews données par la mère de Valentino Rossi. À l’occasion des 40 ans de son fils, Stefania s’est confiée dans un long entretien donné à GpOne (lire ici). Nous avons traduit quelques-uns des passages les plus intéressants.

Rossi a 40 ans : « Je n’aurais jamais pensé que ces 40 ans arrivent si vite, car maintenant cela me fait penser à mon âge, et je préfère ne pas y penser ! (sourire) Je ne peux toujours pas l’imaginer avoir 40 ans, car je l’ai toujours considéré comme un jeune homme de 20 ans.

Quand il a commencé à rouler, nous achetions beaucoup de cassettes pour voir les exploits des champions d’avant, desquels il voulait s’inspirer et progresser. Si je pense que maintenant les jeunes regardent des vidéos de Vale, c’est la plus belle des récompenses. »

Qui est Valentino Rossi : « Il est ce que vous voyez à la télévision. Il est méticuleux, il donne tout ce qu’il a. [En piste] je pense qu’il est comme un chirurgien. Quand il roule, il met la même connaissance et attention qu’un docteur quand il sauve une vie. (question du journaliste : Vous êtes comme la famille du patient qui attend l’opération avec anxiété ?) Malheureusement, oui. Je l’ai toujours été. J’ai peur à partir du jeudi soir, pour lui comme pour Luca. »

Être la mère d’un pilote : « Je pense pas à la peur, je pense aux accidents imprévisibles. Même si j’essaie de passer par-dessus. Même si les années passent, vous avez toujours peur quand il s’agit de vos enfants. […] Je ne dis jamais que je suis la mère de Valentino, parce que je préfère être simplement Stefania. Bien sûr, parfois je parle des courses avec mes amis, mais le plus important est de rester humble. »

Les essais hivernaux de Sepang : « Vale a dit que Yamaha est sur la bonne voie, donc nous espérons que c’est le cas. J’ai vu Bagnaia être très bon. Dovizioso et Petrucci ont aussi été rapides. »

Le dixième titre : « Au final il n’y a qu’un seul vainqueur, comme au Sanremo Festival. Donc je pense que c’est plus important de participer et chanter une belle chanson, qui va peut-être devenir un refrain pour le public. Dans ce cas-là, vous avez gagné même si vous n’êtes pas premier. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *