La saison 2020 de… Michele Pirro



GP-Inside revient en décembre sur la saison 2020 des 27 pilotes qui ont participé à au moins un Grand Prix MotoGP cette année. Appelé pour remplacer Francesco Bagnaia quand il était blessé, Michele Pirro est allé chercher 4 points à Spielberg.

Crise sanitaire qui conduit à l’interdiction des wild-cards en MotoGP, tests également réduits par les restrictions liées à l’épidémie, problèmes économiques chez Ducati : tels sont les éléments qui ont bouleversé la saison 2020 du pilote d’essai Michele Pirro.

Au travail sur le développement de la Desmosedici, Michele Pirro se voit chaque année offrir la possiblité de participer au Grand Prix d’Italie, devant ses fans. Les invitations se convertissent généralement en bonnes prestations, à l’image de celle réalisée en 2019 (7e). Mais l’épreuve italienne a été annulée en raison du Covid-19, et les invitations (wild-cards) suspendues afin de limiter le nombre de personnes dans le paddock.

Il a donc fallu un coup du sort pour que le pilote de San Giovanni Rotondo se retrouve à disputer des courses. Il a été engagé par l’équipe Pramac Racing sur les deux épreuves de Spielberg, en août, après que Francesco Bagnaia se soit blessé au tibia. De quoi lui permettre de garder le rythme de la compétition MotoGP, entre deux séances de tests. De ces deux manches autrichiennes, Michele Pirro en ressort avec 4 points marqués après avoir terminé 12e de la course de Spielberg 1.

Parallèlement, il a échoué à aller chercher son 5e titre de champion d’Italie Superbike (CIV), revenu à son compatriote Lorenzo Savadori. Il avait la vitesse pour rouler devant, comme en témoignent ses succès au Mugello et à Misano. Mais quelques erreurs et de multiples problèmes sur sa machine l’ont contraint à plusieurs abandons.

Toujours essayeur Ducati en 2021, il continuera à tenter de trouver des solutions pour améliorer le turning de la machine, et surtout le moyen d’adapter la Desmosedici au nouveau pneu arrière Michelin. Certains pilotes se plaignent de problèmes d’adhérence, notamment Johann Zarco, tandis que d’autres comme Andrea Dovizioso disent que cela a complètement modifié la façon de manier la Ducati.

Les wild-cards seront à nouveau autorisés en 2021, et le Grand Prix d’Italie est de retour au calendrier, avec une venue au Mugello prévue le week-end du 30 mai. L’occasion, sans doute, d’y voir à nouveau Michele Pirro. Mais avant cela, plusieurs sessions de tests hivernaux l’attendent, dont les premiers à Sepang, en février prochain.

Michele Pirro en 2020, c’est :
Courses : 2
Victoires : 0
Podiums : 0 (meilleur résultat : 12e à Spielberg 1)
Meilleurs tours : 0
Poles : 0
Premières lignes : 0 (meilleure qualification : 15e à Spielberg 2)
BMW M Award : Non-classé (0 pt)
Championnat : 23e (4 pts)

Faits notables :
– Moins de roulage que prévu en raison de la crise sanitaire (réduction de tests et wild-cards interdits).
– Participation aux Grands Prix d’Autriche et de Styrie en remplacement de Francesco Bagnaia (Pramac Racing), blessé au tibia.
– Huitième du championnat d’Italie Superbike après avoir connu plusieurs problèmes sur sa Ducati.

Dovi ? « Zarco montre que le problème ne vient pas de la moto » (Pirro)

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles recommandés

Devenez membre Premium

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store