Le circuit d’Albi condamné pour « nuisances sonores »



C’est une première en France : le gestionnaire du circuit d’Albi a été condamné pour des nuisances sonores provoquées par les véhicules qui y roulent. La somme totale des contraventions s’élève à 71 300 euros, et elle pourrait encore s’alourdir.

Le tribunal de police d’Albi a condamné, mardi 19 janvier, la société DS Events, gérante du circuit d’Albi, pour « infractions au code de la santé publique ». Les infractions en question concernent des nuisances sonores, à hauteur de 250 euros pour chaque journée – 58 au total – où les niveaux sonores ont dépassé les seuils autorisés. C’est une première en France.

250 euros multipliés par 58 jours, cela fait grimper l’addition à 14 500 euros. Mais s’ajoutent à cela les sommes attribuées aux parties civiles (52 800 euros) et les intérêts versés à l’Association de l’Autodrome d’Albi (4 000 euros). Total de l’opération : 71 300 euros.

La facture est extrêmement élevée et pourrait encore s’alourdir, car n’ont été jugées « que » les infractions portant sur le premier trimestre de l’année 2020. Or, des plaintes ont été déposées par l’association des riverains tout au long du reste de l’année. Plus de 200 plaintes pourraient donc encore passer entre les mains du tribunal de police.

Créé en 1959, le circuit automobile d’Albi – qui accueille également des courses de moto, dont le championnat de France Superbike – est le site de compétition le plus ancien de France.

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre Premium

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store