Leitner : « Zarco doit s’adapter à la KTM, et nous à lui »



Mike Leitner reste confiant quant au potentiel de la paire Zarco-KTM. Mais le team-manager estime que les efforts doivent aller dans les deux sens.

Trois semaines après son Grand Prix du Qatar, terminé 15e (« un point symbolique », lire ici), Johann Zarco aborde sa deuxième course au guidon de la KTM RC16. L’objectif, on peut l’imaginer, sera de franchir l’arrivée à une meilleure place. L’ambition du tricolore est de jouer le top-10 d’ici Le Mans.

Mike Leitner est sur la même ligne : lui non plus ne se satisfait pas d’une 15e place, mais il est convaincu que les choses peuvent s’améliorer. Et qu’il y a du positif à tirer de Losail. « Après la course, Johann a vu de la lumière au bout du tunnel. Je pense que nous pouvons l’aider pour l’Argentine. Nous avons quelques idées, et à partir de maintenant, nous irons de plus en plus dans la bonne direction », assure-t-il sur Speedweek.

Mais le team-manager clarifie un point : tout comme Hafizh Syahrin rencontre ce problème, Zarco ne peut pas piloter la KTM comme il pilotait la Yamaha, car « nous ne pouvons pas faire de la KTM une Yamaha. Johann doit s’adapter, et nous devons essayer de rendre la moto plus conforme à son style de pilotage. C’est là que nous en sommes maintenant ». Une situation qui rappelle celle de Jorge Lorenzo à son arrivée chez Ducati.

« Nous avons encore des faiblesses dans notre package et nous le savons bien. Nous essayons de résoudre ces problèmes », affirme Leitner, qui assure que « chez KTM, nous faisons tout notre possible pour l’aider. Et il doit aussi essayer de tirer le maximum de cette moto ».

L’un des soucis rencontrés par Zarco au Qatar : la vitesse de pointe. Sa vitesse max ne fut que de 341,4 km/h, quand Pol Espargaro atteignait les 345,1 km/h. Des soucis liés aux difficultés de Zarco avec la traction, et pour virer. « Si vous ne sortez pas du virage à la bonne vitesse, cela se reporte sur la ligne droite qu’il y a derrière. C’est pourquoi nous faisons tout pour lui donner la meilleure traction possible dans les virages. C’est là que nous devons progresser. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre Premium

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store