Les numéros 1 du MotoGP



Joan Mir a renoncé à porter le numéro 1 du champion du monde en 2021. Seuls Nicky Hayden, Casey Stoner et Jorge Lorenzo l’ont pris depuis l’entrée dans l’ère du MotoGP. 

Titré à l’issue du Grand Prix de Valence, Joan Mir avait, une fois la ligne d’arrivée franchie, installé un numéro 1 sur le devant de sa Suzuki GSX-RR. Mais ça n’était que temporaire, le temps de la célébration. Le 36 avait repris sa place habituelle la semaine suivante, au Grand Prix du Portugal. Champion du monde MotoGP sortant, il a décidé de rester fidèle au 36.

À l’époque des 500cc, rares étaient les pilotes à faire l’impasse sur le numéro 1 – Barry Sheene, qui a préféré garder son numéro 7, est une exception notable. Kenny Roberts, Wayne Gardner, Mick Doohan, Alex Crivillé… l’ont eu. Jusqu’à l’arrivée du phénomène Valentino Rossi, dernier champion du monde 500cc (2001) et qui décida de conserver son 46 lors de l’introduction du MotoGP, en 2002.

S’il a pu mettre un 1 sur son cuir, l’Italien ne s’est jamais séparé de son numéro 46, toujours à l’avant de son carénage. Même chose pour Marc Marquez avec son numéro 93. Or, ces deux hommes concentrent à eux deux 13 des 20 derniers titres remportés en catégorie reine. Ce qui explique pourquoi le numéro 1 est aussi peu apparu en MotoGP au XXIe siècle.

Le premier à le porter fut Nicky Hayden. Premier homme à renverser Valentino Rossi, en 2006, l’Américain décida de mettre le numéro 1 sur sa Honda RC212V en 2007. Il fallait remonter à l’Espagnol Alex Crivillé, en 2000, pour voir le HRC avec cette plaque distinctive du champion du monde.

Nicky Hayden #1 (Repsol Honda Team, 2007)

Le successeur de Nicky Hayden, Casey Stoner, grand vainqueur de la saison 2007, prit la relève en portant à son tour le numéro 1 en 2008. Ce fut une grande première pour Ducati, et c’est à ce jour la seule fois que c’est arrivé à la marque italienne.

Casey Stoner #1 (Ducati Marlboro Team, 2008)

Valentino Rossi reprenant la couronne en 2008 et 2009, il fallut attendre le sacre de son coéquipier Jorge Lorenzo, en 2010, pour revoir le numéro 1 au départ. Ce fut sur la campagne 2011, et c’était la première fois pour Yamaha depuis 1993 (Wayne Rainey, sacré champion du monde 500cc en 1992). Couronné en 2012 puis 2015, Jorge Lorenzo ne reprit cependant pas le numéro 1, préférant conserver son numéro 99.

Jorge Lorenzo #1 (Yamaha Factory Racing, 2011)

Le dernier à l’avoir porté est donc Casey Stoner après son titre obtenu en 2011, qui lui permit de s’afficher avec le numéro 1 sur sa Honda en 2012.

Casey Stoner #1 (Repsol Honda Team, 2012)

Joan Mir dit non au numéro 1

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre Premium

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store