Qatar, J1 : Lorenzo (21e) rencontre un problème lié à l’ergonomie sur la Honda



Jorge Lorenzo a effectué son grand retour lors du test du MotoGP au Qatar ce samedi. Il s’était porté pâle à l’occasion du test de Sepang, se remettant à peine d’une opération au scaphoïde.

C’est l’une des premières questions qui lui a ainsi été posée à l’issue de cette  journée, comment va le poignet ? « Ce n’est pas parfait, mais pas si mal », a déclaré l’Espagnol promettant que ses temps seront meilleurs ensuite.

« Les choses iront mieux pour la course, mais je ne pense pas que je serai à 100% avant un mois. Pour être honnête, j’ai du mal à freiner. Mais au moins, je peux faire deux ou trois tours pour mieux appréhender la moto et tout le reste », a ajouté le tout nouveau pilote Honda. Mais le temps est compté pour le Majorquin et son équipe qui doit travailler à cent à l’heure : « Nous avons peut-être trois heures par jour, car les températures chutent après 21 heures et les conditions se détériorent. Ce n’est pas comme sur une autre piste où on a le temps toute la journée pour tester les choses », explique-t-il.

« Nous n’avons pas fait autant de tours que ça et du coup nous n’avons pas pu tester tout ce que nous avions prévu de faire. Nous n’avons rien fait sur les réglages et rien n’a été fait pour améliorer la moto. Il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir pour trouver la meilleure position possible sur la moto », a reconnu Lorenzo.

« Je glisse sur les repose-pieds et lors de l’accélération, la selle ne me soutient pas suffisamment. J’ai encore beaucoup de choses à changer. Ajoutez à cela la blessure au poignet. Il me faut passer un maximum de temps sur la machine. Quatre mois de trêve hivernale c’est long et court à la fois car il faut poursuivre l’entrainement et toujours être dedans, il faut s’entrainer sans cesse car le MotoGP est vraiment très exigeant physiquement. Tout le corps est sollicité en pilotage. Me concernant, il me faut donc plus de temps sur ma machine pour être en meilleure forme. En quatre mois, vous perdez tout, le rythme, la vitesse, vous vous fatiguez », regrette-il.

La RC213V a tout de même fait bonne impression au Majorquin et ce malgré sa faiblesse physique : « Je pense que nous avons amélioré le moteur. Marc était le plus rapide dans les lignes droites aujourd’hui. C’est un bon signal, car Honda a perdu un peu de vitesse face à Ducati l’an dernier. Nous devons encore travailler sur mon aérodynamisme car je perds quelque chose par rapport à Marc et Crutchlow. »

Dans le même temps, le Majorquin a confié qu’il ne fallait pas accorder trop d’importance à cette première nuit d’essais où il a terminé 21e à 2,039 secondes : « Il n’est pas temps de tirer des conclusions trop hâtives. Dimanche, çà ira mieux, je vais passer en revue quelques petits détails et bien me préparer. Les temps au tour seront meilleurs. C’est encore le premier jour, je n’ai pas fait autant de tours que je le voulais. »

Chronos du samedi 23 février : 

1. Maverick Viñales, Yamaha, 1:55,051 min
2. Alex Rins, Suzuki, 1:55,159 min, + 0,108 sec
3. Andrea Dovizioso, Ducati, 1:55,550, + 0,499
4. Danilo Petrucci, Ducati, 1:55,594, + 0,543
5. Valentino Rossi, Yamaha, 1:55,604, + 0,553
6. Tito Rabat, Ducati, 1:55,694, + 0,643
7. Fabio Quartararo, Yamaha, 1:55,772, + 0,721
8. Takaaki Nakagami, Honda, 1:55,943, + 0,892
9. Pol Espargaró, KTM, 1:56,040, + 0,989
10. Marc Márquez, Honda, 1:56,167, + 1,116
11. Joan Mir, Suzuki, 1:56,264, + 1,213
12. Aleix Espargaró, Aprilia, 1:56,358, + 1,307
13. Andrea Iannone, Aprilia, 1:56,447, + 1,396
14. Franco Morbidelli, Yamaha, 1:56,511, + 1,460
15. Francesco Bagnaia, Ducati, 1:56,738, + 1,687
16. Johann Zarco, KTM, 1:56,770, + 1,719
17. Miguel Oliveira, KTM, 1:56,891, + 1,840
18. Cal Crutchlow, Honda, 1:56,921, + 1,870
19. Jack Miller, Ducati, 1:56,932, + 1,881
20. Karel Abraham, Ducati, 1:57,053, + 2,002
21. Jorge Lorenzo, Honda, 1:57,090, + 2,039
22. Bradley Smith, Aprilia, 1:57,137, + 2,086
23. Hafizh Syahrin, KTM, 1:57,459, + 2,408

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *