Qatar, Mir (J2) : Une amende et une contre-performance, mais pas de bras baissés



Joan Mir en qualification, ça ne le fait toujours pas. Le champion du monde MotoGP ne partira que 10e au Grand Prix du Qatar, malgré ses efforts pour progresser dans l’exercice. Il prévient cependant : « Ce ne sont pas des chronos de course. La course sera beaucoup plus longue, 22 tours. »

L’amende : Joan Mir a pris une amende de 1 000 euros pour être sorti des stands avant le passage aux feux verts, lors de la séance Q1. Cela n’a toutefois pas eu d’influence sur sa qualification.

Toujours en retrait aux essais : « Nous nous sommes améliorés aujourd’hui, surtout en termes de rythme de course. (Mais) je ne suis pas content de la qualification, il nous en manque encore beaucoup. J’ai essayé de donner le meilleur de moi-même, et j’ai aussi essayé de donner un peu plus, mais la situation ne s’est pas améliorée. J’étais peut-être trop agressif. (…) Nous ne sommes pas assez rapides et j’ai quelques difficultés à freiner, je n’ai jamais été particulièrement rapide. Je n’ai pas un bon feeling avec le pneu avant. Nous ne réussissons pas à faire deux tours qualifs avec le même pneu, cela signifie que la moto n’est pas au point. Qu’est-ce qui ne va pas ? Nous ne le savons pas exactement. »

La course, une autre histoire : « Ce ne sont pas des chronos de course. La course sera beaucoup plus longue, 22 tours. Ici, les pneus s’usent beaucoup et il y a peu d’adhérence au début de la course, à cause de la course Moto2 avant nous. Nous serons limites (avec les pneus) à la fin, mais ça vaut pour tout le monde. Nous devrons essayer de gérer la situation du mieux que nous le pouvons. »

Ne pas se précipiter : « Il va falloir faire attention, il y a toujours tous ceux qui veulent gagner au premier virage. Nous, en revanche, devrons être calmes et faire attention à gérer la situation jusqu’à la mi-course. Ensuite, nous verrons si nous en avons plus pour monter sur le podium. »

Jouer le podium ? « Si ça va mal pour Ducati et bien pour nous (rires). En rythme ils ne sont pas aussi compétitifs que sur un tour qualif. Il sera difficile de les suivre dans la ligne droite, mais avec les Yamaha nous pouvons nous défendre. »

Grille de départ :
1. Francesco Bagnaia
2. Fabio Quartararo
3. Maverick Viñales
4. Valentino Rossi
5. Jack Miller
6. Johann Zarco
7. Franco Morbidelli
8. Aleix Espargaro
9. Alex Rins
10. Joan Mir
11. Takaaki Nakagami
12. Pol Espargaro
– Q1
13. Enea Bastianini
14. Jorge Martin
15. Miguel Oliveira
16. Alex Marquez
17. Stefan Bradl
18. Luca Marini
19. Brad Binder
20. Danilo Petrucci
21. Iker Lecuona
22. Lorenzo Savadori

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre Premium

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store