Qatar, MotoGP (Q2) : La fusée Bagnaia dépose les Yamaha !



Francesco Bagnaia est le premier pilote de l’histoire à rouler sous les 1’53 à Losail. Le pilote Ducati a explosé le record du circuit et décroché la première pole de sa carrière en MotoGP, devant les Yamaha officielles de Fabio Quartararo et Maverick Viñales.

Ducati contre Yamaha : c’était le duel annoncé du Grand Prix du Qatar, et la prophétie est en train de se réaliser. Seulement, ce samedi, l’acteur principal des Rouges n’est pas celui que l’on croyait. Meilleur temps du test de pré-saison de Losail puis des essais libres, Jack Miller a laissé passé sa chance en qualification.

L’homme dans la lumière, ce soir, porte les mêmes couleurs que lui, mais se trouve de l’autre côté du box. Francesco Bagnaia s’est mis en mode fusée lors de la Q2, jusqu’à réaliser le vol le plus rapide de l’histoire du circuit : 1’52.772. Un chrono stratosphérique, le premier 1’52 de Losail. Six dixièmes de mieux que le précédent record de Marc Marquez (1’53.380), pulvérisé.

La performance est telle que Pecco Bagnaia relègue le second, Fabio Quartararo, 266 millièmes derrière. Un écart rare pour une qualification de nos jours. Le Français n’a pourtant pas démérité, loin de là : lui aussi a battu l’ancien record de la piste, frôlant la barre des 1’52 (1’53.038). Il devance de 50 millièmes son coéquipier Maverick Viñales, meilleur temps en FP4 et prêt à se battre devant en course.

Les deux Yamaha officielles précèdent celle, aux couleurs Petronas, de Valentino Rossi (4e). Le vétéran a su être malin en prenant la roue de Francesco Bagnaia au bon moment, et ouvrira la deuxième ligne. Il est le meilleur pilote satellite du jour et aura à sa droite les Ducati de l’Australien Jack Miller (5e) et du Français Johann Zarco (6e), qui font partie des candidats au podium – et même à la victoire.

La troisième rangée sera ouverte par Franco Morbidelli (7e), pourtant proche au chrono puisqu’il n’est qu’à 275 millièmes de son ancien coéquipier, Fabio Quartararo. Mais dans le MotoGP de 2021, 275 millièmes, ce sont cinq places de différence. Aleix Espargaro positionne son Aprilia au 8e rang, un classement un poil décevant au vu des espoirs levés lors des essais libres. Suivent les Suzuki d’Alex Rins et de Joan Mir, toujours en retrait dans l’exercice de la qualification.

La hiérarchie de cette première Q2 de l’année est complétée par les Honda de Takaaki Nakagami et Pol Espargaro. Les pilotes du constructeur japonais peuvent accrocher le bon wagon, mais ne font objectivement pas partie des candidats au podium ce week-end. Pas plus que ceux de chez KTM, dépassés (Miguel Oliveira 15e, Brad Binder 19e…) sur un circuit qui les met au pied du mur.

Côté rookies, Enea Bastianini (13e) et Jorge Martin (14e) ne sont pas passés loin de passer en Q2, mais figurent quand même dans le top-15. Ils pourront aspirer à de premiers points en carrière dimanche. Luca Marini (18e) peut aussi y prétendre, à condition de grappiller quelques places.

GP du Qatar – Q2 MotoGP :

Grille de départ :
1. Francesco Bagnaia
2. Fabio Quartararo
3. Maverick Viñales
4. Valentino Rossi
5. Jack Miller
6. Johann Zarco
7. Franco Morbidelli
8. Aleix Espargaro
9. Alex Rins
10. Joan Mir
11. Takaaki Nakagami
12. Pol Espargaro
– Q1
13. Enea Bastianini
14. Jorge Martin
15. Miguel Oliveira
16. Alex Marquez
17. Stefan Bradl
18. Luca Marini
19. Brad Binder
20. Danilo Petrucci
21. Iker Lecuona
22. Lorenzo Savadori

362,4 km/h : Zarco pulvérise le record de vitesse du MotoGP

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Dans cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *