Qatar, Quartararo (J2) : « Tout donner dans les premiers tours »



Deuxième des qualifications au Qatar, Fabio Quartararo se dit prêt à livrer bataille face aux Ducati. Il demande à Yamaha de lui fournir au plus vite le nouveau système « holeshot device ».

Spécialiste de l’exercice de la qualification, Fabio Quartararo était attendu au tournant à Losail, après une pré-saison réussie et de bons essais libres. Le Français a répondu présent au rendez-vous, pour sa première Q2 en tant que pilote officiel Yamaha, et a été plus fort que tout le monde. Tout le monde, excepté un Francesco Bagnaia stratosphérique, propulsé par une Ducati un ton au-dessus des autres machines dans les lignes droites.

Descendu en 1’53.038, Fabio Quartararo (2e) partira donc depuis la première ligne. Le match avec les pilotes Ducati est lancé, et il va falloir prendre un bon départ pour s’accrocher aux Rouges, qui disposent d’une moto plus puissante. « Nous devons faire un bon départ, nous savons que c’est très difficile mais je suis prêt.Nous devons tout tenter dans les premiers tours », prévient-il.

Sauf changement d’ici là, il prévoit de prendre le départ avec la Yamaha utilisée en qualification, équipée de pneus tendres. « Je crois que nous allons garder cette moto pour la course, parce qu’à la fin des FP2 et FP4 nous avons fait beaucoup de changements et ça a été une erreur, le fait d’essayer trop de choses. Après la FP4 nous avons réglé la moto pour qu’elle soit comme elle me plaisait le plus pendant le test et nous avons directement amélioré. Donc nous partirons avec cette moto et, je crois, avec ces pneus, parce qu’ils résistent bien. »

Le départ sera déterminant, et la crainte des pilotes Yamaha est de perdre le manquer et perdre le contact. Car si les KTM, Honda, Aprilia et surtout Ducati utilisent le nouveau dispositif de départ, qui abaisse l’avant et l’arrière de la moto, Suzuki et Yamaha roulent pour l’instant avec un autre système, qui n’abaisse que l’avant où l’arrière. Une situation à laquelle Fabio Quartararo veut résoudre.

« Le problème est qu’il est facile de manquer un départ avec notre moto, et à l’inverse, faire un bon départ est très difficile. Et le problème est que si nous faisons un bon départ et que nous le comparons avec d’autres pilotes, en fait il n’est pas bon. Beaucoup de motos avec le holeshot device ont fait un pas en avant énorme, et nous sommes restés là. Chaque fois que je reviens au box, je pousse les ingénieurs japonais pour qu’ils nous l’amènent le plus vite possible. C’est très important pour nous et j’espère qu’il arrivera vite. »

Grille de départ :
1. Francesco Bagnaia
2. Fabio Quartararo
3. Maverick Viñales
4. Valentino Rossi
5. Jack Miller
6. Johann Zarco
7. Franco Morbidelli
8. Aleix Espargaro
9. Alex Rins
10. Joan Mir
11. Takaaki Nakagami
12. Pol Espargaro
– Q1
13. Enea Bastianini
14. Jorge Martin
15. Miguel Oliveira
16. Alex Marquez
17. Stefan Bradl
18. Luca Marini
19. Brad Binder
20. Danilo Petrucci
21. Iker Lecuona
22. Lorenzo Savadori

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *