Rea admet la supériorité de Bautista



Six manches, six victoires : Alvaro Bautista domine le début du championnat du monde Superbike 2019. Son principal adversaire, Jonathan Rea, l’a reconnu après sa défaite en Thaïlande.

La deuxième épreuve du WSBK 2019, à Buriram, devait confirmer (ou non) le potentiel d’Alvaro Bautista, qui avait régné sans partage à Phillip Island. Et l’Espagnol a refait la même : 3 manches, 3 victoires. Au classement géneral, le trou est déjà en train de se faire : le 2e (Jonathan Rea) est à 26 points, le 3e (Alex Lowes) repoussé à 55 longueurs.

Quadruple champion du monde en titre, Rea n’a plus l’habitude d’être vaincu ainsi. Mais le pilote Kawasaki est forcé de le reonnaître : devant, ça va plus vite. « Maintenant, Bautista et Ducati sont la référence. Être derrière est une nouvelle expérience pour moi, en tout cas par rapport aux dernières saisons, mais c’est facile à accepter. Je me sens fort mentalement, j’accepte la situation, je continue à faire de mon mieux, en espérant arriver sur des circuits où je me sentirai mieux. »

Et Rea de féliciter celui qui sera, semble-t-il, son rival pour le titre : « Tout le monde parle de la vitesse de la Ducati, mais il faut souligner que Bautista fait du bon boulot, par exemple en maintenant un rythme constant tout au long de la course. »

Plus inquiétant encore : la marge avec laquelle Bautista s’impose : plusieurs secondes d’avance à chaque fois. « J’ai rarement gagné avec plus de 6 secondes d’avance lors des 4 saisons où j’ai été champion, et là Ducati a démoli la concurrence, soupire Rea. L’écart est trop grand, mais c’est ainsi et nous devons tout donner. Je débute chaque week-end gonflé à bloc, mais nous devons réduire l’écart. »

Aujourd’hui, deux éléments semblent pouvoir freiner Bautista. Le premier sera le moment où il va arriver sur des pistes qu’il ne connaît pas, comme Imola. Le second : une modification du règlement pour les Ducati. « Je ne sais pas si la Dorna va limiter le régime moteur de la Ducati, commente Rea. L’an dernier nous avons perdu à peu près 1100 tours/minute et j’étais toujours rapide. Nous devons évaluer cela en relation avec chaque moto. Facile à dire, difficile à faire. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre Premium

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store