Rossi a longtemps souffert de sa jambe fracturée



La fracture du tibia-péroné de Valentino Rossi, dont il a été victime à l’été 2017, l’a longtemps fait souffrir. Il n’a pu reprendre la course à pied que cet hiver.

Retour dans le passé : à l’été 2017, alors qu’il se prépare pour le Grand Prix de Saint-Marin, Valentino Rossi chute et se blesse lors d’un entraînement d’enduro. Sa fracture du tibia-péroné date du 31 août ; le 24 septembre, il est au départ du Grand Prix d’Aragon et en termine 5e.

Un exploit physique du pilote Yamaha, alors âgé de 38 ans, et qui aurait pourtant pu prendre son temps pour récupérer – il était dans la course au titre, mais dominé par Marc Marquez et Andrea Dovizioso. Un exploit qui a toutefois laissé des traces. Aujourd’hui, Rossi explique qu’il lui a fallu du temps pour s’en remettre. Et qu’il n’a pu reprendre la course à pied qu’il y à quelques mois.

« Je suis en meilleure forme que l’an dernier, car je peux faire plus de course à pied. L’année dernière j’avais encore mal à la jambe. J’ai dû faire du vélo ou du tapis de course, parce que j’avais mal en marchant. L’hiver dernier, j’ai pu courir à nouveau. Je me sens bien, je me sens mieux. »

L’amélioration de la santé de Rossi, l’une des explications de ses bons résultats en ce début de saison 2019 ? Le pilote Yamaha fait en tout cas attention à tout. « Ces dernières années, le MotoGP est devenu beaucoup plus professionnel. Les pilotes sont maintenant de vrais athlètes. Vous devez donc vous entraîner plus, vous coucher tôt… Il y a dix ans, nous n’étions pas concentrés sur les petits détails comme maintenant. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Devenez membre Premium

Facebook

Applications

Disponible sur Google Play
Disponible sur Apple App Store