Rossi : « Je crois en ce 10e titre »



Désormais quarantenaire, Valentino Rossi ne renonce pas à son désir d’être champion du monde une dixième fois. Une dernière fois.

Le pilote Yamaha l’a affirmé, encore et encore. Et à nouveau cette semaine dans la Gazzetta dello Sport, journal italien auquel il a accordé un bel entretien à l’occasion de son anniversaire. « Je crois toujours beaucoup en ce 10e titre, parce que je l’ai mérité. J’ai perdu 2 fois lors de la dernière course, et j’ai été plusieurs fois vice-champion. Donc je continue à essayer, parce que je le mérite. »

Les deux fois dont Rossi parle ? La première fut à Valencia, en 2006, lorsqu’il tombe alors qu’il est en tête du championnat, et laisse la couronne à Nicky Hayden. « Si j’étais resté calme et que je n’avais pas chuté, j’aurais gagné », estime le Docteur. La deuxième fut à Valencia, en 2015, lorsqu’il prit le départ depuis la dernière place de la grille après l’incident avec Marc Marquez à Sepang. Cette fois, le sacre fut pour Jorge Lorenzo. « Il y aussi d’autres choses dont je ne sais pas si elles étaient des erreurs ou pas – aller chez Ducati, aller chez Yamaha quand j’étais avec Honda. »

Neuf titres de champion, 115 Grands Prix remportés, 232 podiums… Et ce n’est donc pas assez pour Rossi ! Qui aimerait rouler, encore et encore. « Je suis content de ce que j’ai réussi à faire, de celui que je suis aujourd’hui. Mais pour un pilote MotoGP je suis vieux, et ça je n’aime pas. J’aimerais continuer à rouler encore des années, mais ce ne sera pas le cas. »

Son contrat chez Yamaha se terminera fin 2020, à quelques semaines de son 42e anniversaire. 2020, la fin ? « Honnêtement, je ne sais pas, rétorque l’Italien. Ce pourrait être le dernier contrat, ou peut-être pas. J’ai beaucoup d’ambitions et il me reste encore deux années. Mais je sais que ce seront peut-être mes dernières. Je ne l’ai pas encore décidé. »

Partager cet articleShare on Facebook
Facebook
0Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin
Email this to someone
email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *